Foncier Stéphane Travert veut protéger les terres agricoles de la spéculation étrangère

AFP

Le ministre de l'agriculture Stéphane Travert s'est prononcé dimanche en faveur de « protections » pour éviter la spéculation étrangère sur les terres agricoles et favoriser l'installation des jeunes agriculteurs.

« Il faut installer des protections pour le foncier agricole, parce que si nous voulons favoriser l'installation des jeunes agriculteurs, nous avons besoin de terres agricoles qu'ils puissent avoir à bon prix », a déclaré le ministre dans l'émission le Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI. « Il ne s'agit pas d'interdire les ventes aux étrangers, il s'agit d'interdire la spéculation qui est faite autour », a-t-il ajouté en réponse à une question sur l'acquisition de terres agricoles par des Chinois. Il a rappelé qu'une mission sur le foncier avait été mise en place afin de améliorer le système de contrôle et éviter «vque l'on puisse comme c'est le cas aujourd'hui contourner la loi, tout simplement en achetant, en accaparant des terres par des capitaux étrangers. »

Plusieurs acquisitions de terres agricoles par des entreprises chinoises ont eu lieu récemment, comme celle du conglomérat Reward Group qui a racheté « environ 3 000 hectares » de terres en France pour y cultiver du blé bio. Une coopérative française lui fournit la farine dont il a besoin pour son projet d'une chaîne de boulangeries en Chine. Certaines opérations passent sous le radar : les autorités françaises n'ont appris, qu'avec retard, l'acquisition chinoise de 1 700 hectares de terres céréalières au coeur du Berry, dans le centre du pays, via un montage juridique astucieux. Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé jeudi la mise en place de « verrous réglementaires » sur les achats de terres agricoles par des étrangers.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous