Revenus agricoles 2013 Chambres d’agriculture : « Une baisse plus forte que prévue »

Terre-net Média

Constatant des revenus 2013 plus bas que prévu en décembre 2013, l’Apca souligne aussi que les chefs d'exploitations ont à gérer un volume financier de plus en plus lourd, dû à un capital productif en augmentation continue.

« Les comptes provisoires de l'agriculture de 2013 se soldent par un recul de 22,3 % du revenu agricole par rapport à 2012, alors prévu à 18,6 % (décembre 2013).

L'économie agricole est devenue particulièrement instable : le revenu d'activité (Rcai) était en moyenne de 27.900 € par actif non salarié en 2013 contre 35.900 € en 2012. Les producteurs de céréales, les éleveurs de porcins et de volailles ont connu des baisses sévères de revenu. » « Dans l'élevage, toutes les orientations de production connaissent une baisse de revenu avec des résultats structurellement bas dans les filières bovins-viande et ovin. Les productions bovines et ovines restent les filières les plus touchées. »

« Dans la viticulture et l'arboriculture, les revenus progressent mais il faut souligner que ce sont des productions où les marchés sont instables : en 2009, le revenu d'activité des arboriculteurs était inférieur à 10.000 € annuels. »

« Cette baisse du revenu des agriculteurs doit occasionner une réflexion sérieuse et approfondie des pouvoirs publics quant à leur stratégie agricole. A un moment où l'économie française connaît de sérieuses difficultés, est-il souhaitable de laisser dériver un secteur agricole détenant des atouts en termes de savoir-faire, de présence territoriale et de commerce extérieur ? »

« Lors de la commission des comptes de la Nation, l'Apca a été invitée à présenter ses travaux sur le capital des exploitations. Cette étude fait apparaître que les exploitations mobilisent un capital productif en augmentation continue. Sur le plan individuel, cela se traduit par un volume financier de plus en plus lourd à gérer par les chefs d'exploitations. En outre, le début de carrière des jeunes agriculteurs est difficile : leurs exploitations sont plus grandes que la moyenne et leur endettement plus élevé. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous