Biodiversité et agriculture Xavier Beulin : « Les Ogm sont devenus un débat politicien »

Terre-net Média

Une conférence sur la biodiversité organisée par la Fnsea a été l’occasion de faire un aparté sur la culture d’Ogm.

« La Fnsea veut rouvrir le débat sur les Ogm » mais les derniers événements ont montré que « c’était mal parti », a déclaré Xavier Beulin, président de la Fnsea, jeudi 17 avril 2014 en marge de la conférence "Agriculture et biodiversité : une alliance féconde", organisée par le syndicat.

 

L’adoption du projet de loi cadre sur la biodiversité par le conseil des ministres du 27 mars dernier avait été l’occasion pour le syndicat majoritaire de montrer les actions conduites avec 45 partenaires associant pratiques agricoles et préservation, voire restauration de la biodiversité. 

Pour Xavier Beulin, les conditions dans lesquelles s'est déroulé à l’Assemblée nationale, le vote de la loi interdisant la culture d’organismes génétiquement modifiés en France ont montré qu’ils « sont devenus un débat politicien ». Les députés de gauche et les écologistes ont approuvé le texte présenté par le gouvernement alors que la droite s’y est opposée hormis quelques-uns de ses représentants parlementaires. Citons par exemple, Nathalie Kosciusko-Morizet, ancienne ministre de l’Environnement jusqu’en 2012. Pourtant, lorsque la droite était au pouvoir, les députés refusaient la culture d’Ogm.

Or la question n’est plus selon le président de la Fnsea « d’être pour ou contre mais de peser les avantages et les inconvénients que représentent ces plantes ».

La rédaction reviendra ultérieurement sur les sujets traités durant la conférence "Agriculture et biodiversité : une alliance féconde".


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous