Négoce ComparateurAgricole joue dans la cour des grands

Terre-net Média

Avec un million de tonnes de céréales échangées en cinq ans d'existence, la start-up ComparateurAgricole est le leader du négoce de céréales en ligne. Elle continue sa croissance et propose de nouveaux services.

Les fondateurs de ComparateurAgricolePierre-Antoine Foreau et Vincent Guilhem ont fondé ComparateurAgricole en 2016 (© ComparateurAgricole.com)

Lancée en 2016 en Eure-et-Loir avant de conquérir l’ « ensemble de la plaine céréalière » française, la plate-forme de négoce en ligne ComparateurAgricole a échangé l’an dernier 350 000 tonnes de céréales et 80 000 tonnes d’engrais, atteignant le chiffre d’affaires de 100 millions d’euros. « C’est un cap ! Nous entrons dans la cour des grands », lancent ses deux fondateurs, Pierre-Antoine-Foreau et Vincent Guilhem, au cours d’une rencontre avec la presse le mardi 22 juin. L’objectif est d’atteindre le demi-million de tonnes de céréales collectées pour la récolte 2021.

En 2020, ComparateurAgricole faisait partie de la liste des 120 start-up françaises les plus prometteuses : Agriconomie et Comparateur agricole soutenus pour être des « leaders mondiaux » 

En cinq ans d’existence, la start-up dénombre 11 000 comptes clients et des connexions en hausse constante, avoisinant actuellement les 60 000 par mois. Pierre-Antoine Foreau et Vincent Guilhem évoquent des évolutions logistiques et de nouveaux services.

En plus des analyses hebdomadaires de marchés, du groupement d’achat et de la carte moisson-live, la start-up propose désormais un catalogue de ses produits et rémunère ses clients producteurs de colza à faible émissions de gaz à effet de serre, à travers une prime calculée par son outil en ligne.

Les deux fondateurs annoncent aussi une « révolution » permise par leur solide assise financière : l’avance de trésorerie. « On est maintenant en capacité de payer très vite l’agriculteur qui vend, avant le départ des camions ». Quant à ceux qui s’approvisionnent, ils ont désormais jusqu’à un an pour payer la facture.

ComparateurAgricole a aussi négocié une capacité portuaire à Rouen avec 60 livraisons par jour sur le port, pour gagner en souplesse logistique avec notamment « des enlèvements immédiatement après moisson. »

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous