Euronext Du blé vendu en Égypte dynamise les cours

AFP

Les prix du blé repartaient un peu à la hausse sur Euronext, jeudi à la mi-journée, conséquence d'un appel d'offres égyptien qui s'est soldé en partie par la vente de marchandises françaises.

« La France était mal placée dans l'appel d'offres du Gasc (autorité publique d'achat égyptienne), mais après négociations, la France a quand même vendu trois bateaux », a déclaré à l'AFP Sébastien Poncelet, analyste au cabinet Agritel.

Des cargaisons de la mer Noire « ont été ponctuellement vendues à bien moins cher que la réalité », mettant en difficulté les bateaux français, pourtant bien positionnés en termes de prix, explique à l'AFP Sébastien Poncelet. L'Égypte a acheté en tout 360 000 tonnes de blé tendre, dont 180 000 tonnes de blé français et 180 000 tonnes à parts égales entre la Russie, l'Ukraine et la Roumanie. Vendredi, les opérateurs auront les yeux rivés sur le ministère américain de l'agriculture (USDA), qui publiera un bilan des ventes américaines de céréales du 3 janvier à ces jours-ci.

Peu avant 13h00 (12h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre regagnait un euro sur l'échéance de mars à 193,75 euros et 50 centimes d'euro sur celle de mai à 194 euros, pour un peu plus de 20 000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était à l'équilibre parfait, inchangée tant sur l'échéance de mars à 174 euros que sur celle de juin à 174,50 euros, pour environ 200 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous