; L'UE importe des maïs US, canadiens, moldaves et brésiliens

L'info marché du jour Faute de maïs ukrainien, l'UE a trouvé d'autres fournisseurs

Terre-net Média

Depuis le début de la guerre, l'UE contrebalance la chute des importations de maïs ukrainien en se fournissant auprès d'autres origines, indique la Commission. En parallèle, elle exporte davantage de produits agroalimentaires vers l'Afrique subsaharienne.

Drapeau, Union européenneSur les premiers mois de 2022, l'UE enregistre une hausse des exports et imports de produits agroalimentaires en valeur, en lien avec la flambée des prix (©Pixabay)« L’Union européenne compense la chute spectaculaire des importations de maïs ukrainien », nous apprend la Commission dans un rapport sur le commerce alimentaire paru fin juillet. 

Sur mars-avril 2022, elle chiffre à 35 % la chute des imports de maïs de l’UE en provenance de l’Ukraine par rapport à mars-avril 2021, mais « les importations venues des États-Unis, du Canada, de la Moldavie et du Brésil ont partiellement compensé cette perturbation de la chaîne d'approvisionnement ».

Sur les quatre premiers mois de 2022, les flux commerciaux de produits agroalimentaires étaient de façon générale « nettement supérieurs » à ceux de la même période de l’année dernière : les exportations ont augmenté de 10 % et les importations de 28 % « en raison des prix mondiaux élevés ».

Commerce agroalimentaire de l'UE, en valeurCommerce agroalimentaire de l'UE, en valeur (©Comext, Commission européenne)Côté exports, ce sont les flux de céréales qui ont le plus augmenté en valeur (+1 Md€, soit + 26 %), suivis par les préparations céréalières et produits de mouture (+15 %) et les produits laitiers (+13 %). 

Le rapport de la Commission pointe aussi une forte hausse des exportations de l’UE vers l’Afrique subsaharienne, qui concerne les oléagineux (+83 % en volumes), les céréales (+27 %) et les préparations céréalières (+14 %). 

Retrouvez (en anglais) le dernier rapport de la Commission européenne sur le commerce agroalimentaire

Côté imports, les flux d’oléoprotéagineux vers l’UE ont augmenté entre janvier-avril 2021 et janvier-avril 2022 : + 1,6 Md€, soit une hausse de 27 %. 

En particulier, les importations agroalimentaires globales de l'UE en provenance du Brésil ont augmenté de 46 % sur la période, « tirées par les graines et tourteaux de soja (2,5 Md€) et le café (1,4 Md€) ». De fait, la valeur unitaire du café a augmenté de 96 % en un an, et celle du soja de 16 %.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média