Euronext La tonne de blé tendre a dépassé les 310 euros sur le marché européen

AFP

Les prix du blé continuaient de grimper mardi à la mi-journée sur le marché européen, une flambée alimentée par des inquiétudes sur la qualité des graines en Australie dans un contexte mondial déjà très tendu.

Champs de blé tendreLes cours du blé tendre atteignent des niveaux historiques (©Terre-net Média)

La tonne de blé tendre a dépassé les 310 euros sur l'échéance de décembre en cours de séance sur Euronext en début d'après-midi.

La céréale, qui ne cesse de monter, a atteint un plus haut historique lundi. En cause : une demande soutenue, la hausse des coûts de transport et des craintes liées aux pluies torrentielles dans des régions de culture du blé en Australie.

Au risque d'une qualité dégradée pour le blé australien s'ajoutent des inondations au Canada, qui engendrent des difficultés de logistique, notamment pour l'acheminement vers les ports, relève le cabinet Agritel.

Dans le contexte de cet emballement des matières premières et face au risque d'accidents climatiques, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a appelé mardi les États à se préparer à de nouveaux « chocs » sur les systèmes alimentaires, après la crise sanitaire liée au Covid-19.

Alors qu'il y a déjà « trois milliards de personnes qui ne peuvent se permettre d'avoir une alimentation saine qui les préserve de la malnutrition », selon un rapport de la FAO, «  un milliard de personnes de plus seraient exposées » à ce risque « si un choc soudain venait à réduire leurs revenus d'un tiers ».

Sur la scène internationale, les Philippines ont acheté 40 000 tonnes de blé fourrager, sans doute australien, à 353,50 dollars la tonne, chargement et transport compris, indique le cabinet Inter-Courtage. Par ailleurs, le Bangladesh est aux achats pour officiellement 50 000 tonnes de blé, selon Agritel.

Vers 14h45 (13h45 GMT) sur Euronext, le prix du blé tendre gagnait 75 centimes d'euro à 309,75 euros la tonne sur l'échéance de décembre et 1,75 euro sur celle de mars à 307,5 euros la tonne, pour environ 35 500 lots échangés.

Le maïs progressait de 75 centimes d'euro à 256,75 euros la tonne sur l'échéance de janvier et de 2,25 euros à 256,25 euros la tonne sur celle de mars, pour environ 1 500 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous