Campagne 2014-2015 Semis de soja record aux Etats-Unis

Afp

PARIS, 31 mars 2014 (AFP) - Les Etats-Unis prévoient de consacrer des surfaces de semis jamais vues au soja pour la campagne 2014-2015 au détriment du maïs, selon les prévisions du ministère américain de l'Agriculture (USDA) publiées lundi.

Selon le rapport sur les intentions de semis, le soja occupera une surface record de 33 millions d'hectares, en hausse de 6 % par rapport à l'année précédente. Les surfaces de maïs, annoncées à 37,14 millions d'hectares, sont à l'inverse en baisse de 4 % par rapport à 2013, année particulière puisque les semis avaient retrouvé un niveau inégalé depuis 1936. Les surfaces de blé (toutes variétés confondues) devraient également être en repli, de 1 %, comparé à la campagne précédente avec près de 55,82 millions d'hectares dédiés.

Selon l'USDA, les surfaces de soja augmentent ou, au minimum, sont maintenues à leurs niveaux de 2014 « dans tous les Etats sauf dans le Missouri et l'Okhahoma ». Les prix élevés de la graine oléagineuse « encouragent les agriculteurs à faire du soja », a commenté à l'AFP Damien Vercambre de la société Inter-Courtage.

En termes de production, la baisse des superficies cultivées de maïs devrait signifier au final « 15 à 20 millions de tonnes en moins (...), ce qui pourrait soutenir un peu les cours », a-t-il ajouté. La météo reste à surveiller pour confirmer ces prévisions, car « si les conditions climatiques ne sont pas favorables au maïs, on pourrait avoir une hausse des semis de soja, qui sont plus tardifs », explique Damien Vercambre. Les agriculteurs américains plantent le maïs en mars-avril et le soja en avril-mai. « L'incertitude climatique limitera probablement l'impact du (rapport) », estiment également les analystes de Morgan Stanley. « Le marché est bien conscient que le temps plus froid que la normale dans les zones de production de maïs pourrait retarder le début de la saison des semis, changeant potentiellement la répartition des surfaces », estime la même source.

Les cours du soja et du maïs étaient en hausse à la bourse de Chicago peu après la publication du rapport, ceux du blé en baisse. Les Etats-Unis sont les premiers exportateurs mondiaux de soja, dont les cours sont soutenus par une demande toujours très forte, notamment de la Chine, pour l'alimentation animale et la production de biodiesel. 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous