; La marine indonésienne saisit un tanker sortant de l'huile de palme

Commerce international Un bateau sortant de l'huile de palme saisi par l'Indonésie

AFP

La marine indonésienne a saisi un tanker sortant de l'huile de palme du pays, violant ainsi l'interdiction des exportations de ce produit, a annoncé samedi un porte-parole.

Un navire militaire indonésien a intercepté mercredi le MV Mathu Bhum, battant pavillon singapourien, alors qu'il se dirigeait vers la Malaisie, a expliqué le porte-parole de la marine Agung Prasetiawan dans un communiqué de presse.

« Le navire transportait (...) 34 conteneurs avec de l'oléine de palme raffinée, blanchie et désodorisée (RBD). Il s'agit du type de matière dont l'exportation est temporairement interdite », a-t-il détaillé.

L'Indonésie, premier producteur d'huile de palme au monde, en a interdit les exportations la semaine dernière afin de contenir la flambée des prix sur le marché intérieur et les pénuries.

Le pays produit près de 60 % de l'huile de palme mondiale, qui est utilisée dans un grand nombre de produits divers et variés, comme les cosmétiques ou les pâtes à tartiner. Un tiers de la production est consommée localement.

Les huiles végétales font partie des denrées alimentaires qui ont vu leurs prix flamber ces dernières semaines après l'invasion par la Russie de l'Ukraine, grand pays agricole, selon la FAO.

Une interdiction indonésienne d'exportation qui fait grimper les prix

Les producteurs indonésiens préfèrent exporter, ce qui, avec les prix élevés à l'international, est plus rémunérateur.

Mais, voyant les consommateurs de plusieurs villes contraints de faire la queue pendant des heures pour de l'huile de cuisson à des prix subventionnés et craignant la colère de la population, le gouvernement est intervenu pour essayer de contrôler les prix.

L'interdiction des exportations indonésiennes a fait grimper les prix des huiles de palme, de soja, de colza européen ou son équivalent canadien OGM, le canola, à des sommets historiques.

Jakarta prévoit de reprendre les exportations quand le prix de gros de l'huile de cuisson sera redescendu à 14.000 roupies (97 cents) dans l'archipel, après s'être envolé à 26.000 roupies ces dernières semaines.

Le cours était redescendu à 17 200 roupies vendredi.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP