Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Bordeaux Rendu juin - juil. 253€/t +1€/t
La Pallice Rendu juin - juil. 253€/t +1€/t
Rhin Fob juin - juil. 270€/t +2€/t
Bordeaux Fob juin - juil. 258€/t +1€/t
Pontivy Rendu juin - juil. 256€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 13/06/2021

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 04/06/2021 :

Inquiétudes aux US

Les conditions sèches et chaudes dans la Corn Belt font à nouveau monter les prix.

Le maïs européen a retrouvé une tendance haussière vendredi, emporté dans le vert par le bond des cours américains. Les conditions météos restent en effet inquiétantes avec une montée des températures au-dessus des 32 °C, et un nouveau coup de chaud attendu en début de semaine prochaine. Les cartes météos n’affichent en outre aucune pluies significatives sur la Corn Belt ces prochains jours.

À noter également, les ventes américaines à l’international sur l’ancienne récolte ont dépassé les attentes du marché la semaine passée (531 kt), mais les ventes nouvelle campagne sont retombées dans le bas du consensus (439 kt). Les récoltes en Argentine avancent de surcroît à un rythme toujours aussi réduit et ne couvrent pour le moment que 34 % des surfaces nationales (47 % l’an dernier à la même période).

FranceAgriMer a cependant maintenu à 91 % le taux maïs jugé « bon à très bon », contre 85 % l’an dernier et 81 % en moyenne cinq ans !

Analyse hebdomadaire

La production US incertaine

Les risques climatiques aux US inquiètent, tandis que la faible récolte brésilienne et la moisson argentine retardée accentue la tension sur la période de soudure.

Les prix du maïs nouvelle campagne ont à nouveau bondi en avant cette semaine, dans le sillage de Chicago. Après des semis plutôt encourageants, les cultures US font en effet face à des conditions climatiques plus difficiles. Les températures dans la Corn Belt sont notamment montées au-dessus des 35 °C ces derniers jours et les conditions hydriques, bien qu’encore satisfaisantes, sont désormais sous surveillance.

Les cartes météos n’anticipent en effet, pour le moment, que très peu de précipitations ces prochains jours dans l’ensemble de la Corn Belt. L’USDA a d’ailleurs réduit de quatre points ses notations de culture, à 72 % de « bon à excellent », contre 75 % l’an dernier et 71 % en moyenne cinq ans.

En Amérique du Sud également, les nouvelles sont peu rassurantes. Safras & Mercado a notamment coupé de 8,9 Mt son estimation de récolte brésilienne cette année, à 95,2 Mt, soit une chute de plus de 10 Mt par rapport à l’an dernier ! Des analystes locaux évoquent même désormais une moisson sous les 90 Mt. Les récoltes en Argentine avancent quant à elles à un rythme toujours aussi réduit et ne couvrent pour le moment que 34 % des surfaces nationales (47 % l’an dernier à la même période).

Dans le même temps, en France et en Europe du Nord la demande des fabricants d’aliment du bétail ne faiblit pas, or les stocks sont au plus bas. À noter tout de même, l’Ukraine présente toujours un potentiel de production 2021 très élevé, tandis qu’en France, FranceAgriMer maintient à 91 % le taux « bon à très bon », (85 % l’an dernier).

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet