Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2017

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 140€/t -1€/t
La Pallice Rendu 142€/t -1€/t
Rhin Fob 150€/t 0€/t
Bordeaux Fob 145€/t 0€/t
Pontivy Rendu 149€/t -1€/t

Analyse quotidienne du 21/10/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 13/10/2017 :

Baisse du stock mondial

Les prix du maïs ont retrouvé le chemin de la hausse après la publication du dernier rapport USDA.

Dans le sillage du marché américain, les prix Euronext du maïs ont cassé hier une longue série de séances baissières. Dans son dernier rapport mensuel, l’USDA a pourtant gonflé son estimation de production mondiale 17/18 de 6,2 Mt pour un total de 1038,8 Mt. Le bilan américain a notamment été augmenté de 2,4 Mt (à 362,73 Mt) en raison de rendements meilleurs qu’attendus.

Cependant, la consommation mondiale a été revue à la hausse de 7,7 Mt. Par conséquent, le stock de fin de campagne passe de 202,47 Mt à 200,96 Mt. C’est cette réduction qui soutenu les cours internationaux de la graine. Les réserves des grands exportateurs mondiaux restent néanmoins très élevées.  

À noter, le Mexique a procédé hier à l’achat de 120 Kt de maïs américain.

Sur Euronext, le maïs à échéance novembre 2017 a gagné 0,50 €/t à 152 €/t, tandis que le contrat à terme janvier 2018 a mollement grandi de 0,25 €/t à 158 €/t. À Chicago, le rapproché s'est valorisé de 2,75 c$/bu à 348,75 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Baisse des prix

Les prix du maïs perdent encore du terrain.

Les prix du maïs poursuivent leur lente dégradation sur Euronext et le physique français. L’avancée de la récolte hexagonale tend en effet à faire baisser les cours, et ce d’autant plus que les retours de rendements des agriculteurs sont pour le moment très bons.

À l’est, les vendeurs sont d’ailleurs d’ores et déjà positionnés sur le marché. En outre, la récente baisse de la taxe à l’import européenne sur la graine a entamé la compétitivité de l’origine française et pousse donc les cours dans le rouge.

Dans le reste du monde, quelques éléments haussiers viennent tout de même soutenir la tendance. En Ukraine notamment, les rendements annoncés sont particulièrement décevants. Aux États-Unis, c’est davantage le retard pris dans les travaux de récolte qui apportent un peu de fermeté aux prix.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet