Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
Bordeaux Rendu déc. - janv. 189€/t -3€/t
La Pallice Rendu déc. - janv. 196€/t -2€/t
Rhin Fob déc. - janv. 203€/t -2€/t
Bordeaux Fob déc. - janv. 194€/t -3€/t
Pontivy Rendu déc. - janv. 198€/t -3€/t

Analyse quotidienne du 03/12/2020

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 26/11/2020 :

Réduction du bilan mondial

Le Conseil international des céréales a de nouveau coupé largement son estimation de récolte mondiale cette année.

Tout comme le blé, le maïs a évolué sans tendance claire ce jeudi. Chicago était en effet fermé à l’occasion de Thanksgiving et a ainsi laissé les cours internationaux sans guide. À noter toutefois, le Conseil international des céréales a coupé de 10 Mt son estimation de récolte mondiale cette année, à 1 146 Mt (1 124 Mt l’an dernier)!

Avec une nette progression attendue des consommations cette année, le stock mondial de fin de campagne retomberait donc à 275 Mt, soit une chute de 23 Mt sur an.

Analyse hebdomadaire

Prix en retrait malgré les tensions

Les prix reculent face au retrait des acheteurs mais les disponibilités restent très limitées.

Les prix du maïs ont finalement reculé dans un marché mondial quelque peu en surchauffe. En France, les achats de l’alimentation du bétail ont d’ailleurs ralenti ces dernières semaines en raison des prix élevés et de besoins largement couverts. Des affaires continuent toutefois de se traiter à destination de l’Espagne.

Après un début de campagne poussif, les chargements dans les ports ukrainiens continuent par ailleurs d’accélérer très rapidement avec 1,8 Mt enregistrées la semaine passée ! Ces volumes qui viennent peser sur le marché communautaire restent cependant très inférieurs à l’an dernier.

Depuis le 1er octobre dernier, à peine 2,6 Mt de maïs d’import ont en effet été enregistrées par la Commission européenne, soit une chute de 1,3 Mt par rapport à l’an dernier ! La période de soudure risque par ailleurs d’être tendue avec des semis argentins qui ont à nouveau piétiné la semaine passée. Selon la Bourse de commerce de Buenos Aires, les travaux ne seraient terminés qu’à 32 % de l’objectif national, contre 46 % l’an dernier à la même période.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet