Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

PlaceCotationVariation
Bordeaux Rendu 160€/t 0€/t

Récolte: 2018

PlaceCotationVariation
La Pallice Rendu 161€/t +1€/t
Rhin Fob 160€/t 0€/t
Bordeaux Fob 166€/t +1€/t
Pontivy Rendu 173€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 20/03/2019

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 12/03/2019 :

Plombé par le blé

Les prix du maïs glissent sous l'influence négative du blé.

Toujours mis sous pression par le blé, le maïs a subi hier soir de nouvelles pertes importantes sur Euronext. Les cours à Chicago ont également terminé dans le rouge mais de manière moins prononcée. Certains opérateurs avancent en effet que les surfaces américaines pourraient être moins élevées que prévu cette année.

L’Iran a en outre animé le marché international en lançant un appel d’offres pour l’achat de 200 kt de maïs.  

Sur Euronext, le maïs à échéance juin 2019 s'est contracté de 1,75 €/t à 166,75 €/t, tandis que le contrat à terme août 2019 a lâché 1,50 €/t pour conclure la séance à 170,50 €/t. À Chicago, le rapproché a reculé de 2 c$/bu à 371,50 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Marché saturé

Les acheteurs d'aliments du bétail se tournent progressivement vers le blé tandis que les imports ukrainiens restent conséquents.

Les prix du maïs sont toujours mis sous pression par de bonnes disponibilités au sein du marché européen. La demande de l’alimentation du bétail est par ailleurs en train de se réduire progressivement, à mesure que le blé regagne en compétitivité face au maïs. Les imports de graines ukrainiennes sont en outre toujours très élevés (570 kt la semaine passée), ce qui ne fait qu’accentuer le déséquilibre offre/demande.

Les prix en mer Noire sont toutefois en perte de vitesse. L’arrivée dans les prochains mois des récoltes sud-américaines oblige en effet l’Ukraine à ajuster ses prix sur les échéances éloignées. Les perspectives de production brésilienne et argentine sont en effet très bonnes pour le moment. Le Conab a d’ailleurs relevé de 2 Mt son estimation de production brésilienne (91,5 Mt).

Le dernier rapport USDA a également dégradé les cotations internationales du maïs, avec la diminution de 2 Mt de l’objectif d’export américain, à 60,3 Mt.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet