Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte : 2019

PlaceÉchéanceCotationVariation
Bordeaux Rendu juil. - août 158€/t +1€/t

Récolte : 2020

PlaceÉchéanceCotationVariation
La Pallice Rendu juil. - août 158€/t +1€/t
Rhin Fob juil. - août 165€/t +1€/t
Bordeaux Fob juil. - août 162€/t +1€/t
Pontivy Rendu juil. - août 180€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 07/07/2020

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 30/06/2020 :

L'USDA coupe sèchement les surfaces US

Le ministère américain de l'agriculture a coupé drastiquement son estimation de surfaces nationales et a ainsi provoqué une flambée des cours.

Le maïs européen a profité de l’envolée des cours américains mardi soir pour accélérer dans le vert. L’USDA a en effet réduit de près de 5 millions d’acres son estimation de surfaces nationales, à 92 millions d’acres, soit un chiffre très nettement inférieur aux attentes du marché (95,2 millions d’acres !). La nouvelle a ainsi provoqué un bond de plus de près de 4 % du maïs US, qui retrouvait ainsi son plus haut niveau depuis début mars.

L’annonce de stocks américains au 1er au-dessus des attentes n’a quant à elle pas suffi à ralentir le mouvement. Dans son dernier Crop Progress hebdomadaire, l’USDA a par ailleurs relevé d’un point ses notations de « bon à excellent », à 73 %, contre à peine 56 % un an plus tôt et 68 % en moyenne quinquennale.

 

Marius Garrigue

@MariusGarrigue

Analyse hebdomadaire

Nette réduction des surfaces US

L'USDA a très nettement réduit ses estimations de surfaces US. Les perspectives d'offre 2020 restent tout de même très élevées.

Les prix du maïs ont finalement profité de la forte progression des cours US pour retrouver un peu de terrain cette semaine. L’USDA a notamment donné un coup de fouet aux cotations outre-Atlantique en coupant de 5 millions d’acres son estimation de surfaces américaines cette année (92 millions d’acres). Une forte montée des températures est en outre anticipée dans la Corn Belt au cours des quinze prochains jours, tandis que les cultures entrent dans la phase critique de floraison.

En France, la tendance reste de surcroît soutenue par une bonne demande en provenance du territoire breton et du Nord de l’UE. Les perspectives d’offre 2020 reste toutefois massives, avec une nouvelle récolte record anticipée en Ukraine et des productions sud-américaines conséquentes. Dans le même temps, la Commission européen a gonflé de 500 kt son estimation de production au sein de l’UE, à 71,9 Mt, soit 1,9 Mt de plus que l’an dernier. La récolte française atteindrait notamment son plus haut niveau depuis 2017.

FranceAgriMer a d’ailleurs maintenu à 83 % ses notations de « bon à très bon », soit un point de plus que l’an dernier et le meilleur ratio enregistré sur cette période de l’année depuis la campagne 14/15.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet