; Cours du maïs - Analyses et cotations du marché physique

Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte : 2022

PlaceÉchéanceCotationVariation
Bordeaux Rendu juil. - août 360€/t +4€/t

Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Bordeaux Rendu juin - juil. 341€/t +3€/t
La Pallice Rendu juin - juil. 341€/t +3€/t
Rhin Fob juin - juil. 331€/t +3€/t
Bordeaux Fob juin - juil. 346€/t +3€/t
Pontivy Rendu juin - juil. 363€/t +3€/t

Analyse quotidienne du 28/05/2022

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 20/05/2022 :

Vif retrait

Les prix du maïs perdent du terrain sous l'accélération estimée des semis américains.

Les cours du maïs ont à nouveau perdu du terrain vendredi soir. Les travaux de semis américains profitent en effet de conditions plus favorables pour accélérer et les précipitations des dernières semaines devraient permettre des débuts de cycles prometteurs de l’autre côté de l’Atlantique.

 En France également, FranceAgriMer juge le taux de « bon à très bon » à 93 %, en ligne avec l’an dernier. Autre facteur de pression, l’Argentine pourrait relever de 5 Mt son quota à l’export sur la campagne actuelle, à 35 Mt.

Analyse hebdomadaire

Concurrence et demande réduite

Les cours du maïs reculent face à la concurrence nord-américaine malgré des risques de production encore accrue outre-Atlantique.

Les cours du maïs ont subi de nouvelles pertes cette semaine en France. La tendance est en effet alourdie actuellement par le rapide regain de la parité eurodollar ainsi que par l’arrivée de volumes conséquents de maïs nord-américains dans les ports européens. La Commission a d’ailleurs relevé cette semaine de 400 kt le cumul d’imports depuis le 1er octobre dernier, à 11 Mt, soit un bond de 1,6 Mt par rapport à l’an dernier.

Un regain d’intérêts acheteur est toutefois rapporté en Bretagne en raison notamment d’une meilleure compétitivité du maïs dans les rations. Le marché reste par ailleurs sous tension face aux risques de production outre-Atlantique. La chute des températures au Brésil menace en effet la seconde récolte du pays après le déficit hydrique qui a marqué les cultures ces derniers mois.

Aux US, les semis ont certes pu accélérer la semaine passée, pour atteindre 72 % de l’objectif national., mais ce rythme est encore en deçà de l’an dernier (89 %) et de la moyenne cinq ans (79 %). L’annonce de pluies et d’une baisse des températures dans la Corn Belt risque en outre de bloquer à nouveau l’avancée des travaux à court terme.

En France en revanche, FranceAgriMer juge le taux de « bon à très bon » à 93 %, en ligne avec l’an dernier.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet