Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2017

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 154€/t 0€/t
La Pallice Rendu 158€/t 0€/t
Rhin Fob 155€/t 0€/t
Bordeaux Fob 153€/t -1€/t
Pontivy Rendu 167€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 21/08/2017

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 14/08/2017 :

Baisse des prix

Les cours du maïs ont poursuivi leur mouvement en territoire négatif.

À l'instar du blé, le maïs a poursuivi son mouvement baissier vendredi. Dans son dernier rapport mensuel, l'USDA a en en effet estimé la récolte américaine à 359,5 Mt, un chiffre certes en baisse de 2,5 Mt par rapport au mois dernier, mais toujours supérieur aux attentes du marché. 

Par ailleurs, après les récoltes massives enregistrées en Amérique du Sud, les disponibilités européennes s'annoncent également bonnes, grâce à des conditions climatiques favorables en Europe et en Ukraine.

Sur Euronext, le maïs à échéance novembre 2017 s'est notablement relâché de 2 €/t à 163,50 €/t, tandis que le contrat à terme janvier 2018 a dévissé de 2,75 €/t à 166,25 €/t. À Chicago, le rapproché s'est vigoureusement valorisé de 4 c$/bu à 375 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Baisse des prix

Les bonnes disponibilités mondiales pèsent sur la tendance.

Les prix du maïs poursuivent leur mouvement baissier, pénalisés par les belles perspectives de production en Europe. Le climat est en effet toujours aussi favorable en France. Par ailleurs, les récentes pluies en mer Noire ont permis de nettement améliorer les conditions de culture, notamment en Ukraine.

Les importations européennes restent en outre élevées, et ce malgré la taxe à l’importation mise en place la semaine dernière. Les origines sud-américaines sont en effet toujours les plus compétitives, ce qui tire les cours européens à la baisse.

Outre-Atlantique, les cours sont également orientés à la baisse. L’USDA n’a en effet abaissé ses estimations de rendements que de manière anecdotique par rapport aux attentes du marché. Par ailleurs, le crop progress de cette semaine a révélé une amélioration des conditions de culture (+2 % à 62 % de « bon à excellent »).

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet