Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

- Récolte: 2019

PlaceCotationVariation
Bordeaux Rendu 160€/t +1€/t
La Pallice Rendu 160€/t +1€/t
Rhin Fob 166€/t +1€/t
Bordeaux Fob 164€/t +1€/t
Pontivy Rendu 180€/t +1€/t

Analyse quotidienne du 13/12/2019

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 06/12/2019 :

Retards de récolte

Les pluies empêchent encore les moissons des dernières parcelles en place.

Le maïs européen a terminé la semaine sur une note stable au terme d’une séance plutôt calme. Les récoltes françaises sont cependant toujours aussi difficiles, avec 6% des surfaces qui restaient encore à moissonner au 2 décembre dernier selon FranceAgriMer. Le retour des pluies sur une large partie de la France en cette fin de semaine risque d’ailleurs d’accentuer ce retard.

À l’international, l’USDA a également apporté un peu d’animation en annonçant la vente de 246 kt vers le Mexique.

Analyse hebdomadaire

Petite tension sur le marché intérieur

Les retards de récolte limitent l'offre dans le Sud-Ouest. La pression des maïs d'import maintient cependant encore les prix sur de bas niveaux.

Les prix du maïs ont légèrement reculé cette semaine sur Euronext mais sont restés stables sur le physique français. Les retards de récolte dans le Sud-Ouest créent en effet une tension dans la région, et ce d’autant plus que les fabricants d’aliment du bétail espagnols restent aux achats. Selon FranceAgriMer, 6 % des surfaces restaient encore à récolter au 2 décembre dernier, et une partie de ces parcelles pourraient être perdue si les conditions ne s’améliorent pas rapidement.

La pression des maïs d’import reste toutefois notable et participe au repli progressif des cotations Euronext. L’inflation des prix ukrainiens s’est d’ailleurs arrêtée depuis le début du mois, tandis que les origines brésiliennes ont regagne en compétitivité. La Commission européenne a par ailleurs relevé de 500 kt son chiffre d’import depuis le début de la campagne, au niveau record de 9,2 Mt.

À l’international, les cours sont également mis sous pression par les bonnes conditions de semis en Amérique du Sud. Les surfaces sud-américaines sont d’ailleurs anticipées à 18,1 Mha par Reuters, soit une progression de 3,5 % par rapport à l’an dernier. À noter également, dans son dernier rapport mensuel, l’USDA a relevé de 4,6 Mt son estimation de stock mondial de fin de campagne. Cet ajustement ne résulte toutefois que d’une modification du bilan chinois, fondamentalement peu influent sur les cours mondiaux. 

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet