Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte : 2021

PlaceÉchéanceCotationVariation
Bordeaux Rendu sept. - oct. 223€/t +1€/t
La Pallice Rendu sept. - oct. 223€/t +1€/t
Rhin Fob sept. - oct. 233€/t -1€/t
Bordeaux Fob sept. - oct. 228€/t +1€/t
Pontivy Rendu sept. - oct. 222€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 19/09/2021

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 10/09/2021 :

Bilan baissier

L'USDA a nettement alourdi le bilan US et mondial, tandis que les conditions de culture demeurent excellentes en France.

Les prix du maïs ont subi une nouvelle séance baissière vendredi soir après que l’USDA a gonflé de 6,25 Mt son estimation de production américaine cette année, à 381 Mt, soit un bond de 21 Mt par rapport à l’an dernier ! La récolte mondiale a en outre été relevée de 11,7 Mt, pour atteindre un nouveau record de près de 1 200 Mt, tandis que les stocks de fin de campagne ont été augmentés de 13 Mt, à 298 Mt (286 Mt il y a un an) ! Un ajustement du bilan chinois est notamment à l’origine de cet alourdissement.

Autre facteur de pression, FranceAgriMer maintient pour la cinquième semaine consécutive ses notations de « bon à très bon » à 91 %, soit un bond de trente-et-un point par rapport à l’an dernier et de vingt-neuf points face à la moyenne quinquennale !

Analyse hebdomadaire

Entre bonnes affaires et pression de l'USDA

Un potentiel américain plus élevé qu'anticipé vient appuyer sur la tendance mais un regain des affaires et le net rebond du blé relancent les cours à la hausse.

Les prix du maïs ont été mis sous pression ces derniers jours avant de finalement rebondir dans le sillage du blé tendre. L’USDA a en effet appuyé sur les cours de la graine la semaine passée en gonflant de 6,10 Mt son estimation de récolte américaine cette année, à 381 Mt, soit un bond de 20 Mt par rapport à l’an dernier ! Le début des récoltes US et des conditions climatiques toujours aussi favorables accentuent en outre la pression sur la tendance.

En France également, les conditions de culture demeurent excellentes et viennent en grande partie compenser la réduction des surfaces sur la nouvelle récolte. Agreste a d’ailleurs relevé de près de 150 kt son estimation de récolte nationale à 13 Mt, soit un volume en ligne avec la moyenne cinq ans (mais en retrait de 300 kt par rapport à l’an dernier).

La graine profite dans le même temps d’un regain d’intérêt notable pour des livraisons nouvelle récolte, notamment en provenance des fabricants d’aliment du bétail espagnoles, et ce malgré des coûts du fret de plus en plus élevés. De bonnes affaires sont également traitées sur la côte Atlantique, tandis qu’en Bretagne, la graine profite d’une bonne compétitivité dans les rations.

La période de soudure demeure cependant très tendue avec une récolte brésilienne à nouveau révisée à la baisse de près d’un million de tonnes par le Conab, à 85,7 Mt, soit la plus faible moisson enregistrée depuis 2017 et une chute de 17 Mt par rapport à l’an dernier. La Commission européenne n’a d’ailleurs relevé de 100 kt à peine le cumul d’imports depuis le 1er juillet dernier, à 3 Mt seulement, soit un décrochage de 600 kt par rapport à l’an dernier.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet