Analyses et cotations du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2018

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 171€/t +2€/t
La Pallice Rendu 171€/t +2€/t
Rhin Fob 165€/t -3€/t
Bordeaux Fob 177€/t +2€/t
Pontivy Rendu 186€/t -1€/t

Analyse quotidienne du 24/09/2018

Contenu réservé aux abonnés PRO

Accédez à tout Terre-net sans engagement pendant 7 jours

Nous vous proposons toutefois l'analyse du 16/09/2018 :

En sympathie avec le blé

Le maïs européen a profité de la bonne forme du blé pour terminer en territoire positif.

Les cours du maïs ont terminé la semaine dans le vert, dans le sillage du blé. Les fondamentaux de la graine commencent toutefois à être mis à mal. L’arrivée des excellentes récoltes ukrainiennes et américaines sur le marché vont en effet alléger quelque le peu le déficit de production de cette année.

Dans le même temps, la grippe porcine qui touchait la Chine puis la mer Noire s’étend désormais dans une large partie de l’Europe occidentale. Le dernier cas répertorié se trouve dans un élevage belge, à quelques kilomètres de la frontière française. Cette pandémie pourrait avoir un impact rapide sur la taille des cheptels, et donc sur la consommation des céréales fourragères.

Sur Euronext, le maïs à terme novembre 2018 et janvier 2019 s'est amplifié de 1,25 €/t à respectivement 176,25 €/t et 179 €/t. À Chicago, le rapproché a évolué de 1 c$/bu à 351,50 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Pression Ukrainienne

L'excellence des récoltes américaines et ukrainiennes font baisser les prix. En France pourtant, le mauvais potentiel de rendement se confirme avec les premières coupes.

Les prix du maïs sont actuellement malmenés par la pression des récoltes ukrainiennes et américaines. Une situation d’autant plus inquiétante qu’en France, le potentiel de production est bien loin de celui de ses concurrents. Les premières coupes hexagonales confirment en effet les craintes des opérateurs : à savoir des cultures dégradées par un été bien trop sec.

En Ukraine et aux États-Unis par contre, les premiers retours de rendements sont excellents et laissent présager de très belles fins de moissons. Le dernier rapport USDA a d’ailleurs appuyé sur la tendance en relevant de 6 Mt son estimation de récolte américaine.

Les imports  européens vont donc pouvoir aller bon  train durant les prochains mois, ce qui soulagera de fait la tension du bilan communautaire.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet