Analyse et cotation du maïs

Tendance des prix

1 mois
Maïs

Maïs (prix en €/t)

Récolte: 2018

PlaceCotationVariations
Bordeaux Rendu 156€/t +1€/t
La Pallice Rendu 156€/t +1€/t
Rhin Fob 169€/t 0€/t
Bordeaux Fob 162€/t +1€/t
Pontivy Rendu 166€/t 0€/t

Analyse quotidienne du 21/05/2018

Contenu réservé aux abonnés PRO

Découvrez les contenus et les avantages réservés aux abonnés PRO.
Et profitez immédiatement de l'essentiel pour agir sur votre exploitation !

Tester gratuitement* Je m'abonne
*Sans engagement, vous bénéficierez d'une offre découverte d'une durée limitée pour les services Terre-net PRO
Blocage pro
Nous vous proposons toutefois l'analyse du 13/05/2018 :

Dégradation

Malgré un rapport USDA haussier paru jeudi soir, les prix du maïs se sont enfoncés dans le rouge en fin de semaine.

Les prix du maïs ont suivi la tendance du blé en terminant dans le rouge vendredi dernier. Le dernier rapport USDA a pourtant apporté des éléments de soutien.  En raison de la sécheresse qui touche actuellement le Brésil, la production du pays sud-américain a été diminuée de 5 Mt à 87 Mt.

Mais l’élément le plus notable est la très forte réduction du stock mondial anticipée à la fin de la prochaine campagne (2018/2019). Selon le ministère américain de l’agriculture, ce dernier chuterait à 159,15 Mt, soit une contraction de 35,7 Mt sur un an (- 18,3 %) !

Sur Euronext, le maïs à échéance juin 2018 s'est enfoncé de 0,75 €/t à 167 €/t, tandis que le contrat à terme août 2018 a lâché 1,25 €/t pour  terminer à 171,50 €/t. À Chicago, le rapproché s'est vigoureusement dégradé de 5,25 c$/bu à 396,75 c$/bu.

Analyse hebdomadaire

Sous surveillance

Les cours du maïs ont souffert de la bonne avancée des semis américains mais le bilan sur la prochaine campagne semble très tendu.

Les prix du maïs souffrent actuellement d’une diminution des risques de production dans les principaux bassins de production. Aux États-Unis notamment, les semis ont pu accélérer la semaine dernière pour atteindre les 62 % de surfaces emblavées. Ils se rapprochent ainsi de la moyenne quinquennale.

Au Brésil, quelques pluies devraient par ailleurs venir résorber partiellement le déficit hydrique des sols cette semaine, mais la situation du pays reste difficile et les observateurs gardent un œil attentif sur les cartes météos.

Le marché du maïs est d’ailleurs particulièrement sous surveillance depuis la parution du dernier rapport USDA. Selon le ministère américain de l’agriculture, les stocks de fin de campagne 2018/2019 devraient chuter à leur plus bas niveau depuis 2013.

Evolutions des cotations

Valeurs remarquables

Autres Cotations

Sur le même sujet