Broyeur à axe horizontal La troisième génération Lagarde pour les tracteurs de 60 à 80 ch

Terre-net Média

Lagarde dévoile la troisième génération de son broyeur à axe horizontal baptisé GEIII. Un outil modulable et résistant conçu pour des tracteurs de 60 à 80 ch.

Broyeur Lagarde GEIIILagarde lance la troisième génération de son broyeur GEIII. (©Lagarde) 

Lagarde annonce l'arrivée de sa troisième génération de broyeurs à axes horizontaux. Modernité, qualité, polyvalence et robustesse : les maîtres-mots de la gamme GE III. Il s'agit d'un broyeur à attelage modulaire, frontal ou arrière, conçu pour répondre aux besoins des agriculteurs ou des collectivités.

Côté châssis, le constructeur basque propose la dernière-née de ses structures. La largeur de travail varie de 1,8 à 2,5 m et permet donc aux tracteurs de petite puissance (entre 60 et 80 ch) d'emmener l'outil. L'attelage allie robustesse et esthétisme. La machine peut être attelée à l'avant comme à l'arrière : il suffit d'inverser la position du dispositif, facilement démontable. Ceux qui préfèrent plus de simplicité peuvent même opter pour la version a double attelage (en option).

Attelage avant pour ne pas écraser la végétation

À l'avant, la végétation n'est pas écrasée avant le passage du broyeur. Sans compter que le tracteur peut du coup atteler un second appareil à l'arrière, voire même une faucheuse d'accotements. La largeur de travail augmente, tout comme le débit de chantier.

Question caisse, la marque prévoit des tôles blindées en Hardox pour gagner en longévité. Le profil hexagonal du gyro-broyeur, combiné au rotor, génère une sorte d'aspiration. Extérieurement, la forme a été travaillée pour éviter que la végétation ne s'accroche et pour protéger les éléments tels que le carter poulie. 

Rotor universel SDH

Le système double hélicoïde (SDH) autorise une vitesse linéaire importante de 50 m/s. Un atout majeur pour créer une bonne aspiration et une répartition uniforme des résidus. Les fusées à double flasque rigidifient l’ensemble et résistent à des contraintes importantes. La transmission par courroie THP passe toute la puissance. Leur armature en polyester limite l'allongement de la courroie. Sans compter sur le mélange EPDM conçu pour résister à des températures comprises entre - 40°C et + 120 °C.

Selon le fabriquant, les premiers exemplaires devraient être disponibles dès cette saison, en France ou à l'étranger.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous