TrackenGo Kropeo et Reckeo : 2 applis pour faciliter la gestion des chantiers de pressage

Terre-net Média

TrackenGo propose deux applications destinées à la gestion des chantiers de pressage. Kropeo permet de localiser les parcelles à presser, idéal pour les spécialistes de la paille qui collectent parfois des milliers d'hectares. Reckeo identifie non plus les parcelles mais les bottes réalisées. L'agriculteur connaît ainsi son stock en temps réel et le système optimise la logistique de ramassage. Chaque balle est identifiée par un point GPS ; l'application donne la meilleure position où dételer son plateau de transport pour limiter le temps de chargement et les allées et venues dans le champ. Du coup, moins de tassement.

TrackenGo RockeoL'appli Rockeo géolocalise chaque balle et facilite ainsi la logistique de ramassage. (©TrackenGo) 

Créé en 2019 par Florian Lafoux, ingénieur agricole, la société TrackenGo développe des applications web et mobiles pour gérer la logistique au pressage et au ramassage des bottes de paille et de foin.

L'objectif est de diminuer le coût de l'intervention lors du ramassage des bottes et donc de limiter l’impact environnemental vis-à-vis des émissions polluantes. Sans oublier la réduction du tassement des sols et le gain de temps pour l'agriculteur.

Kropeo : digitaliser les chantiers de pressage

Pour y parvenir, la jeune entreprise propose deux solutions baptisées Kropeo et Reckeo. La première est plutôt destinée aux pailleux et à leurs opérateurs. L'application digitalise la logistique des chantiers de pressage. En clair, le responsable des chantiers crée les parcelles à presser sur une carte. Il peut indiquer les zones à risques ou toute information utile à connaître.

La parcelle est affectée à une équipe sur le terrain et attachée à un agriculteur. La culture et la surface peuvent également être renseignées. L'opérateur bénéficie directement de la géolocalisation de la parcelle et de l'itinéraire à suivre pour s'y rendre sur son téléphone. Dès que le travail est achevé, il suffit de modifier son statut et d'enregistrer le nombre de bottes pressées. Les ensembles tracteurs-presses sont aussi localisés par l'application pour optimiser les trajets (option désactivable).

Côté commercialisation, Kropeo sera proposé sous forme d’abonnement annuel. Le producteur aura ainsi accès à l’application web pour un coût variant en fonction du nombre de chauffeurs actifs. Il suffit de télécharger l'application sur son smartphone et de s'identifier.

Licence

jusqu'à 5 chauffeursde 6 à 10
chauffeurs
de 11 à 15
chauffeurs
de 16 à 20
chauffeurs
Plus de 21 conducteurs
Prix annuel HT500 €650 €850 €1 000 €Sur devis

Reckeo géolocalise chaque botte dans le champ

L'autre solution, Reckeo, est en cours d'amélioration de certains aspects techniques. L'objectif est d’accompagner les éleveurs dans la gestion de leur production de balles. Le système prend en compte l'intervalle de temps qui sépare la production de la balle jusqu'à ce qu'elle soit distribuer aux animaux.

Ce ne sont plus les parcelles qui sont localisées mais les bottes. Le principe est simple : un boîtier connecté est installé sur la porte de la presse et détecte son ouverture. Il déclenche ainsi l'enregistrement d'un point GPS. La plus-value proposée par l'entreprise concerne l'utilisation de la donnée. L'application reçoit automatiquement les informations du boîtier sans aucune manipulation de l'opérateur.

À l'échelle de l’exploitation, l'agriculteur bénéficie d'un récapitulatif des chantiers et connaît son stock en temps réel. Il est donc plus facile d'organiser la logistique de ramassage, surtout si la personne qui ramasse n’est pas celle qui presse. Sans oublier que le suivi en termes de production peut se faire sur plusieurs années.

À l'échelle parcellaire, le dispositif aide le ramasseur à identifier l'endroit où dételer son plateau de transport en fonction du nombre de bottes à charger sur l'équipement et la position de l’entrée du champ. Il est également possible de repérer les zones du champs où regrouper les bottes avant de les charger. L'ingénieur espère bien terminer ses adaptations rapidement pour démarrer la commercialisation dès avril prochain. Les agriculteurs pourront ainsi tester le système avant d'entamer la période de forte activité.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous