; Les chenilles Terra Trac de Claas fêtent leur 25 ans d'existence

Compaction du sol 25 ans de pression en moins grâce aux chenilles Terra Trac de Claas

Terre-net Média

Déjà 25 ans que Claas a compris la nécessité de préserver le sol en limitant sa compaction. D'où l'arrivée des premières chenilles Terra Trac en 1997 sur les moissonneuses-batteuses Lexion. Progressivement, et au fil des évolutions de la technologie, la marque les a installées sur davantage de machines automotrices.

Claas Lexion 8900 Terra TracDéjà 25 ans que Claas installe des trains de chenilles sur ses moissonneuses-batteuses Lexion. (©Claas)  

L’été 1997 aura marqué un tournant important dans l’histoire de la moissonneuse-batteuse. Mais aussi en faveur de la démocratisation des trains de chenilles sur les machines automotrices de récolte afin de limiter la compaction des sols.

Les chenilles à entraînement par friction développées à Paderborn font aujourd’hui figure de référence. Au départ, seules les Lexion en bénéficiaient, puis, en 2004, la suspension de l'essieu via les blocs caoutchouc a accéléré leur développement. Le confort routier a nettement évolué grâce à la technologie.

Plus de 90 % des Lexion équipées du Terra Trac en Grande-Bretagne

Puis en 2011, la suspension hydropneumatique installée sur la nouvelle génération Terra Trac a de nouveau relevé la barre question confort. Le dispositif a permis d’améliorer le suivi du sol et d’atteindre la vitesse maximale de 40 km/h sur route. « Passé le scepticisme des débuts, agriculteurs et entrepreneurs agricoles ont vite été convaincus les avantages de la technologie Terra Trac », se souvient Ulf Leinhaeuser, porte-parole de la direction de Claas Industrietechnik à Paderborn.

« Si le taux d’équipement en chenilles dépassait au début à peine 10 %, le taux d'équipement est supérieur à 50 %, seulement sur la gamme Lexion. En Amérique du Nord, plus de 70 % d'entre elles en bénéficient. En Grande-Bretagne, c'est même plus de 90 % qui sont chaussés de Terra Trac », ajoute le représentant de la marque allemande.

2019 : 2 tracteurs Axion de série équipés de chenilles Terra Trac

En 2019, le constructeur rénove son catalogue de moissonneuses-batteuses avec l'arrivée des Lexion 5000, 6000, 7000 et 8000. La même année, la production en série de deux modèles de tracteurs Axion Terra Trac a été lancée. Selon la marque, ce sont les seuls tracteurs semi-chenillés à suspension intégrale disponibles sur le marché.

Fin 2018, les ensileuses Jaguar voient débarquer les chenilles à la gamme. Le système de protection de la couche végétale dans les bouts de champs limite le ripage des chenilles lorsque la machine fait demi-tour. Un engin particulièrement adapté à l’ensilage dans les pâturages ou dans les parcelles fragiles. Enfin, en 2021, la gamme de moissonneuses-batteuses à secoueurs baptisée Trion bénéficie aussi de la technologie Terra Trac.

35 ans d’expérience : un savoir-faire reconnu

L’expérience de Claas dans la chenille commence dès 1987. « La Dominator CS chaussée de deux chenilles d'origine Caterpillar avait été dévoilée au Farm Progress Show aux États-Unis », se souvient Robert Obermeier-Hartmann, chef produit senior stratégie et développement.

Les machines mesuraient plus de 4 m et étaient donc surtout réservées au marché nord-américain ; seules quelques-unes sont arrivées en Europe. La technologie et le savoir-faire aussi par des marques non concurrentes. Par exemple les arracheuses automotrices de betteraves et les récolteuses de légumes, ou encore les arracheuses de pommes de terre. À ce jour, 35 000 chenilles Terra Trac sont sorties de l'usine de Paderborn.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média