Prise en main pick-up Ford Ranger : joindre l’utilitaire à l’agréable !

Terre-net Média

La rédaction a essayé dans le Vexin, le nouveau Ford Ranger 2016, le leader des pick-up en France. Récupération de la TVA, pas de bonus-malus ni de TVS : le Ford Ranger est un utilitaire accessible et plaisant.

Ford Ranger 2016 Ford Ranger 2016, utilitaire et capacité de franchissement haut niveau. (©Ford)

E n un an, le marché du pick-up a progressé de 14 % en France. Les exonérations de TVS (taxe sur les véhicules de société) et de bonus-malus sur les versions utilitaires de ces gammes ont en effet soutenu les bonnes ventes. Et en 2015, dans ce marché, le Ford Ranger se classe, pour la seconde fois, numéro 1 des ventes en France et en Europe. Selon le constructeur, 19 % des clients du Ford Ranger sont des agriculteurs. La rédaction a donc profité du lancement du millésime 2016 pour prendre en main l’engin dans les pâtures et les bois du Vexin français.

Présentation de l’Américain !

Les principales nouveautés de ce modèle : le design, l’incorporation de nouvelles technologies et la modification des réglages moteurs. Trois carrosseries sont proposées : simple cabine, super cabine et double cabine, cette dernière ne permettant pas de récupérer automatiquement la TVA.

Côté design, la calandre se referme pour donner un style plus massif à l’ensemble, un peu comme sur les séries F150 qui font le succès de la marque aux États Unis. Les phares remontent pour réduire les risques de chocs sur les optiques lors du franchissement. À noter que le Ford Ranger est à ce jour le seul pick-up répondant aux normes 5 étoiles de l’Euro-Ncap .

L’intérieur de l’habitacle a été revu pour intégrer les dernières technologies Ford en matière de confort et d’assistance à la conduite. Téléphone, navigation, climatisation, commandes vocales, caméra de recul, commandes au volant… Au niveau des équipements, rien de manque dans les finitions haut de gamme. Les aides à la conduite sont aussi nombreuses : régulateur de vitesse adaptatif, radar anticollision, reconnaissance des panneaux de signalisation, alerte de franchissement de ligne blanche ; cette dernière assistance pouvant par contre se révéler encombrante dans les parcours de franchissement. Imaginer la détection d’obstacles quand il y en en a partout ! Heureusement, le bouton de déconnexion n’est jamais loin.

Quant aux niveaux de finitions, qui regroupent différentes options, ils sont également pléthoriques ! Pas moins de cinq versions ont été lancées depuis le modèle de base XL et le « full options » appelé Wildtrack. Un reproche, toutefois : dans toute cette grille, le meilleur compromis pour une utilisation agricole serait le Super Cab en version 200 ch boîte automatique, mais il est absent du tarif pour le moment.

Question motorisation, à partir de juin 2016, les moteurs passeront à la norme Euro 6. Ainsi, les réservoirs d’AdBlue feront leur entrée dans les véhicules. Pour l’heure, deux moteurs sont disponibles, 5 cylindres de 3,2 l de cylindrée avec un couple de 470 Nm à 200 ch et un petit 4 cylindres de 2,2 l, décliné en 160 ch/385 Nm et 130 ch/330 Nm.

Des capacités d’utilitaire

En termes de capacité de charge, le Ford Ranger est une référence sur le marché car il peut supporter jusqu’à 1 260 kg de charge utile en version simple cabine. C’est plus que le big bag classique.

Pour ce qui est de la capacité de traction, plus de 3 500 kg peuvent être tractés sous réserve que votre Ford Ranger dispose d’un rapport de pont arrière de 3,55. Ce rapport de transmission permet de tracter plus de poids mais augmente la consommation de carburant. Or, il ne peut pas être modifié. Il faut choisir cette option sur le moteur de 2,2 l à l’achat du véhicule, sinon vous serez limité à 1 800 kg de poids tractable. 3 500 kg de capacité de traction : le Ford Ranger se situe sur les hautes marches du podium pour les utilitaires tout en conservant une consommation de carburant raisonnable.

Signalons que Ford propose, à travers son réseau de distribution, des montages très particuliers comme des Rangers avec bennes basculantes ou bennes basculantes et amovibles . Plutôt que d’investir dans un poids lourd porte benne, pour de petits tonnages, ce type de véhicule peut être suffisant.

Pour protéger la caisse, contre les chocs de pièces métalliques notamment, les experts que nous avons rencontrés nous ont conseillé d’ajouter un revêtement de protection de benne en polyuréthane pulvérisé à chaud.

La prise en main franchissement

Avec sa garde au sol de 23 cm et ses angles d’entrée et de sortie (28 et 25° respectivement), facile de faire confiance aux capacités du Ford. Le constructeur annonce même une tenue en devers à 35° et une capacité de passage à gué de 80 cm. La boîte de transfert en aluminium est à commande électronique. Les passages entre les modes 2 et 4 roues se font en roulant jusqu’à 120 km/h. Le blocage de différentiel arrière est à commande électronique lui aussi. Deux assistances sont particulièrement utiles : le contrôle de descente HDC et l’assistant au démarrage en côte HSA. Elles permettent un pilotage fin de l’engin dans les situations les plus tendues.

Lors de notre test, nous avons poussé les capacités de franchissement du Ford Ranger à ses limites. Après deux jours de pluies hivernales très soutenues, nous avons pris le volant pour faire le tour du domaine de Forest-Hill dans le Vexin français.

Première surprise, il passe presque partout sans aucune difficulté, avec une bonne prise en main. Des ornières de 25 cm pleines de boue ne l’arrêtent pas, pas plus qu’un fond de carrière avec 30 cm d’eau.

Autre bon point, les assistances se révèlent efficaces et ne limitent pas trop la liberté de pilotage. Ceux qui n’ont pas passé la gamme lente en seconde peuvent le confirmer ;-)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous