Tracteur à chenilles Claas passe à l'Axion grâce à son 900 Terra Trac !

Terre-net Média

Après les Xerion à quatre chenilles Zuidberg, Claas dévoile sa gamme de tracteurs à chenilles Axion 900 Terra Trac. Le constructeur propose donc de mieux passer la puissance au sol grâce à une surface d'empreinte importante sans pour autant dégrader le confort de la série 900 classique grâce à la suspension du train roulant.

Claas Axion Terra TracClaas équipe ses tracteurs Axion 960 et 930 d'un train de chenilles Terra Trac pour accroître la puissance de traction en toute circonstance. (©Claas) 

Claas a dévoilé les derniers-nés de sa gamme de tracteurs Axion à Agritechnica : les Axion 930 et 960 Terra Trac. Deux tracteurs équipés du désormais bien connu train de chenilles Terra Trac qui équipe déjà les moissonneuses-batteuses et les ensileuses de la marque. Le prototype avait été présenté en 2017 et cette fois-ci, la version définitive débarque sur le marché du tracteur à chenilles.

L'Axion 960 Terra Trac développe 445 ch de puissance et son petit frère, le 930, 355 ch. Principal avantage du modèle TT : sa suspension intégrale de chenille qui garantit la polyvalence et le confort de l'engin. La force de traction est supérieure, et ce quelles que soient les conditions. 

Confortable sur route comme au champ, de 0 à 40 km/h

Train de roulement, essieu avant et cabine suspendue... l'Axion 900 TT offre des performances de traction et de protection du sol équivalentes à celles d'un tracteur à chenilles, sans dégrader le confort de l'opérateur. Pour y parvenir, la chenille bénéficie de galets à ressorts individuels. De quoi optimiser le contact avec le sol et maximiser la surface de l'empreinte. Le tracteur reste confortable au champ comme sur route, de 0 à 40 km/h.

L'essieu arrière du tracteur a été modifié pour accueillir l'entraînement Terra Trac. Au lieu de l'entonnoir d'essieu classique qui permet de monter les roues, les ingénieurs ont conçu des supports spécifiques. Ils compensent la différence de hauteur et permettent la portée pendulaire de 23°. Sans compter qu'ils protègent les arbres de transmission à cardan.

Réducteur renforcé et roue motrice plus large

Avant d'être installé sur le tracteur, le train de roulement  des moissonneuses-batteuses et ensileuses a été adapté aux exigences des travaux de traction. Par exemple, la transmission de couple élevé exigent des réducteurs renforcés et une roue motrice plus large. Les patins de friction ont été conçus pour transmettre des forces d'entraînement à la courroie et assurer le bon auto-nettoyage de la surface de contact. Grâce à la commande intelligente d'entraînement, le tracteur conserve sa manœuvrabilité et peut entamer des virages serrées.

Claas Axion 900 Terra TracClaas renforce les réducteurs et élargit la roue motrice par rapport aux chenilles Terra Trac installées sur les moissonneuses-batteuses ou les ensileuses. (©Claas) 

Point de vue largeur de bande, quatre possibilités : 18" (457 mm), 25" (635 mm), 29" (735 mm) ou 35" (890 mm). Quelle que soit la version choisie, le tracteur reste sous le seuil des 3 m de large. Enfin, en termes de poids, l'engin pèse 16,5 t en ordre de marche, poids qui peut monter jusqu'à 22 t max (PTAC), soit une charge utile de 5,5 t.

Chenille réglable en hauteur pour faciliter l'attelage

Le Cebis peut modifier la hauteur du tracteur directement depuis la cabine. Sa course est de 120 mm. De quoi adapter rapidement la hauteur de l'attelage le tout sans descendre de la cabine. Et pour accroître son autonomie, la marque adapte dorénavant un réservoir de 860 l de carburant


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous