Nouveauté tracteur Lever de rideau sur la 4e génération de l'Arion 400, le best seller de Claas

Terre-net Média

Claas vient de lancer la quatrième génération de son Arion 400, l'un des modèles les plus vendus dans l'Hexagone. L'engin gagne en polyvalence, en efficacité, en confort et en visibilité pour répondre à la plupart des tâches des agriculteurs. Sans oublier la technologie avec des fonctions automatiques telles que l'Hexactiv, la démultiplication variable de la direction ou encore la reconnaissance du chargeur frontal qui permute automatiquement les fonctions hydrauliques du levier.

Claas Arion 400 2021La quatrième génération du tracteur Claas Arion 400 a presque tout de ses grands frères les Axion. (©Claas)

Claas vient tout juste de dévoiler sa dernière génération de tracteurs baptisée Arion 400. Alors que déjà 30 000 exemplaires sort de l'usine du Mans, la marque entend bien développer davantage ses parts de marché grâce à sa nouvelle version.

Sous le capot, pas de révolution. Le constructeur allemand maintient le bloc quatre cylindres d'origine FPT et de 4,5 l de cylindrée. Il développe jusqu'à 155 ch de puissance sur l'Arion 470 et atteint 631 Nm. Le moteur est conforme à la norme d'émission Stage V et pour y parvenir, les ingénieurs ont intégré les organes de dépollution, un catalyseur SCR et un Doc, en pied de cabine. Résultat : la visibilité à 360° est préservée !

Transmission Quadrashift ou Hexashift

Selon la marque, la propreté du moteur s'accompagne d'une consommation de carburant et d'AdBlue limitée. Côté capacité, les réservoirs embarquent respectivement de 140 à 190 l et de 17 à 22 l selon le modèle. Suffisant pour travailler une journée sans ravitailler. L’intervalle de vidange d’huile moteur passe à 600 h. Le filtre à air gagne en performance grâce au système de pré-séparateur cyclonique, qui élimine près de 90 % des impuretés de l’air d’admission. Autre astuce : le filtre à air est installé devant les radiateurs pour être plus accessible et rendre l'entretien quotidien moins fastidieux. Idem avec les radiateurs de refroidissement, qui s’escamotent vers l’avant pour faciliter le nettoyage.

Question transmission, l'agriculteur a le choix entre la boîte Quadrashift et l'Hexashift. En clair, la première offre 16 rapports avant et arrière, répartis sur 4 gammes et 4 rapports sous charge. Elle est disponible sur les modèles 410 et 420. L'autre version, l'Hexashift, compte 6 rapports sous charge, soit 24 vitesses avant et arrière. L'une ou l'autre peuvent bénéficier aussi d'un réducteur permettant de baisser la vitesse jusqu'à 150 m/h. Lancé au maximum, le tracteur franchit la barre des 40 km/h à seulement 1 840 tr/min de régime moteur.

Claas Arion 400 a l'aise sur tous les terrains de jeuxLe nouvel Arion 400 est à l'aise aussi bien dans la cour d'une ferme qu'en plein champ et répond ainsi à tous les besoins. (©Claas)

Passage automatique des rapports Quadractiv et Hexactiv

À souligner les automatismes baptisés Quadractiv et Hexactiv dont le rôle est de gérer le passage des rapports sous charge automatiquement de manière à ce que le tracteur soit toujours embrayé avec le rapport le plus adapté. Si le tracteur est équipé du Claas Information System (CIS), l'engin propose trois modes de transmission : automatique, prise de force et manuel. Du coup, l'engin s'adapte au travail en cours.

L'inverseur sous charge Revershift permet de changer le sens d'avancement directement depuis la commande au volant ou via le levier multifonction (en option) fixé sur l'accoudoir droit. La fonction est intéressante pour ceux qui manipule beaucoup avec un chargeur frontal. Sans compter que l'opérateur peut programmer la vitesse à enclencher en fonction du sens de marche directement via le dispositif. Sur la route, le conducteur peut utiliser son automatisme pour gérer la vitesse en mode régulateur.

55° d'angle de braquage et fonction Smart Stop

Toujours pour les applications au chargeur frontal la fonction nommée Smart Stop débraye la transmission dès que l'opérateur appuie sur la pédale de freins. Cela suffit pour arrêter le tracteur, inutile de débrayer. Aussitôt la commande relâchée, le tracteur embraye avec la vitesse programmée.

Question maniabilité, l'Arion fait figure de poids plume, agile dans les courbes grâce à son angle de braquage de 55°. L'engagement du pont avant est piloté automatiquement, en fonction de l'angle de braquage. Ceux qui le souhaitent peuvent ajouter de la souplesse via la démultiplication variable de la direction. En clair, le nombre de tour de volant à effectuer pour passer de butée à butée change et accélère le mouvement.

À la pesée, le tracteur prend seulement 500 kg d'embonpoint. Il garde 3,8 t de capacité de charge, bénéficiant d'un PTAC de 9 t. Pour animer les outils nécessitant de l'huile hydraulique, l'engin profite d'un circuit Load Sensing dont la pompe débite jusqu'à 150 l/min (en option). À 1 600 tr/min, elle fournit déjà 110 l/min ce qui devrait soit augmenter le débit de chantier, soit réduire la consommation de carburant. Bilan : pas moins de quatre options pour l'agriculteur, qui garde la possibilité de choisir la version à centre ouvert de 60 ou 100 l/min. Et pour soulever le matériel, l'Arion 400 n'a pas à rougir avec sa capacité de relevage arrière de 6,25 t.

Visibilité accrue et cabine Panoramic

Ceux qui optent pour le relevage avant et ou le chargeur frontal peuvent l'installer d'usine pour une meilleure intégration. Il suffit d'utiliser le joystick pour piloter l'installation ou le levier FlexiPilot ou ElectroPilot. La réactivité de la version électrique se règle en fonction des habitudes de l'opérateur. Sans oublier le système de détection automatique du chargeur frontal qui évite de commuter manuellement les fonctions hydrauliques.

Cabine Panoramic u Claas Arion 400Pour les applications au chargeur frontal, la cabine Panoramic offre une visibilité accrue sur l'accessoire sur toute la course de l'équipement. (©Claas)

Outre la cabine haute de série, équipée d'un toit ouvrant ou toit ouvrant vitré, la gamme Arion 400 peut profiter de la cabine basse ou de la cabine Panoramic. La vue sur le chargeur frontal est imprenable mais pas seulement, le pare-brise monobloc de 2,41 m² offre une visibilité à 360°. Selon la marque, vous pouvez dès à présent vous rendre chez votre concessionnaire habituel, les tracteurs sont disponibles.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous