Pulvérisation de précision Luc Monville, Kuhn : « Apporter de la qualité dans la pulvérisation »

Terre-net Média

D'une capacité de cuve de 3 200 et 4 100 litres, les nouveaux pulvérisateurs traînés Kuhn Metris 3202 et 4102, élus Machine de l’année 2019 au Sima, évoluent en termes de précision d’application des produits phytosanitaires et de services digitaux.

Le Kuhn Metris2 avec rampe LEA3 peut déjà bénéficier de l'AutosprayLe Kuhn Metris 2 avec rampe LEA3 peut déjà bénéficier de l'AutoSpray. (©Kuhn)

« La bonne dose est primordiale, certes, mais il faut aussi travailler la qualité de la pulvérisation. L’AutoSpray permet de choisir la taille des gouttelettes », déclare Luc Monville, responsable marketing pulvérisation Kuhn Blanchard. En pulvérisation, vitesse, pression et débit sont étroitement liés aux buses utilisées et obligent les opérateurs à limiter leurs plages de travail. « C’est justement de ces contraintes que l’AutoSpray de Kuhn permet de s’affranchir. » 

Pour regarder la vidéo de l’interview, cliquez sur l’image.

Équipés de la technologie PWM (Pulse witdh modulation ou pulsation à longueur modulée), les portes-jets du système de pulvérisation AutoSpray permettent de dissocier la pression de pulvérisation du débit de la buse. Le flux est fractionné en 20 micro-pulsations par seconde (20 Hertz), et le système pilote le temps d’ouverture de ces micro-pulsations.

Les avantages pour l’utilisateur sont simplicité d’utilisation et qualité du travail.

Côté simplicité, l’utilisateur renseigne, directement depuis le terminal Isobus en cabine, la dose ainsi que la taille de gouttelettes souhaitée (ou seulement la taille des gouttelettes si une carte de préconisation a été utilisée).

Côté qualité, la taille des gouttelettes est un critère agronomique important. Les petites sont adaptées à un traitement de couverture pour « peindre » la feuille et ainsi garantir une bonne protection. Les plus grosses sont adaptées au traitement systémique en touchant la feuille pour permettre au produit de se diffuser sur la plante. Mais la taille des gouttes permet aussi de lutter contre la dérive. Les plus grosses sont moins sensibles au vent et il devient possible de changer cette taille, directement depuis la cabine, pour diminuer la dérive.

L’AutoSpray est disponible dès maintenant sur les gammes de pulvérisateurs Metris 2, Océanis 2 et Altis 2. Mais les ingénieurs de Kuhn Blanchard voient déjà plus loin. L’i-Spray n’est encore qu’un concept mais il présente déjà les pulvérisateurs du futur. La technologie AutoSpray est reprise en ajoutant des capteurs sur la rampe. Ceux-ci assistés par une intelligence artificielle développée en partenariat avec la start-up Carbon Bee, localisent les adventices voire même les familles d’adventices dans la culture en végétation à protéger. Il reste ensuite à pulvériser uniquement sur celles-ci pour réduire la consommation de produits phytosanitaires. La détection de la famille des adventices permet la sélection d’un produit le plus adapté possible pour travailler à la lutte contre la résistance qui se développe. La date de commercialisation n’est pas encore connue.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous