Travail du sol 12 000 m² : l'usine Bednar a presque doublé pour absorber la demande croissante

Terre-net Média

Pour faire face à la demande croissante de ses outils, Bednar modernise son usine tchèque et vient d'inaugurer ses 12 000 m² supplémentaires. La production se structure et sera désormais réalisée via le montage de sous-ensembles sur la partie supérieure de l'entrepôt à deux niveaux. L'assemblage final se fera donc naturellement au rez-de-chaussée. Après la peinture, des automates prennent en charge le transport pour éviter d’abîmer les composants. Sans oublier le hall d'expédition destiné à augmenter la cadence des livraisons, surtout en forte période d'activité.

Usine agrandit chez BednarBednar offre 12 000 m² supplémentaires à son usine installée en République tchèque. (©Bednar)

L'usine Bednar installée en République tchèque, aux portes de la Pologne, bénéficie dorénavant de quasi deux fois plus de capacité de fabrication pour faire face à l'augmentation de la demande des agriculteurs. La marque a mis à profit la période de confinement pour rendre ses nouvelles installations fonctionnelles sans que cela ne perturbe trop sa production.

Durant les 15 jours qui ont suivi la réception de l'entrepôt, le constructeur a déplacé les postes de montage, les bureaux et les locaux destinés aux ouvriers. Sans oublier l'approvisionnement des postes en matières et la formation des employés aux nouvelles technologies et aux nouvelles méthodes de travail. Le 30 mars dernier, l'inauguration des locaux a lancé officiellement le début des activités du nouvel entrepôt de montage. Bednar ouvre désormais un chapitre supplémentaire à son histoire.

10 000 m² sur deux étages

10 000 m² de surface de montage sur les 12 000, soit 2 000 m² destinés à la partie administrative. Le double de la surface disponible jusqu’à présent. Le terrain de jeux devrait permettre au constructeur de séparer les opérations de montage pour gagner en productivité. Le site a été conçu sur deux étages de 5 000 m² par niveau. L’étage supérieur est réservé au montage des sous-ensembles. En dessous, l'espace est consacré à l’assemblage final des machines, au contrôle qualité avant la sortie de chaîne et, si besoin, à la palettisation.

Bâtiment de montage des outils de travail du solAu premier étage du bâtiment, les employés assemblent des sous éléments et finalisent l'assemblage au rez-de-chaussée. (©Bednar)

Au total, 29 postes de travail sont regroupés sur 5 lignes, bénéficiant de ponts roulants dont les capacités varient. Les pièces sortant de peinture sont transportées grâce au convoyeur automatique qui traverse la cour de triage, située dans les locaux souterrains de l’atelier de peinture. Les pièces sont donc transportées par deux convoyeurs verticaux automatisés qui relient les deux étages. Un bond de 15 m qui leur permettent d'arriver dans la zone "buffer" de l'entrepôt de montage.

Des plateformes de 8 t pour transporter les sous ensembles

Les pièces qui ne nécessitent pas de prémontage transitent directement vers la ligne inférieure. La peinture n’est ainsi pas endommagée pendant le transport ou le stockage sur palette. Le petit matériel est délivré par deux magasins verticaux automatisés, d’une hauteur de 15 m, et offrant des ouvertures d’approvisionnement aux deux étages. Les pièces sont ainsi non seulement stockées, mais elles peuvent aussi être transportées d’un étage à l’autre.

Hall d'expéditions de l'usine2 000 m² sont réservés à augmenter la cadence des expéditions de matériel sur les poids-lourds. (©Bednar)

Les composants plus volumineux ne passant pas par l'atelier peinture sont acheminés grâce à des plateformes de 8 t de capacité. Durant le trajet, les pièces franchissent jusqu'à 8,7 m de haut. L'ergonomie n'est pas en reste : outillages intelligents, technologies informatiques, éclairage et plancher souple... autant d'améliorations en vue de rehausser le confort des salariés.

Plus de capacité d'expédition

À souligner aussi le nouveau hall d’expédition qui vient d’être mis en service. Grâce à ce dispositif, il est possible de charger une machine tout en en préparant une autre simultanément. Le tout à l'intérieur du hall. La capacité d’expédition devenait un frein, particulièrement en période de livraison des outils destinés aux travaux printaniers. D'où l'augmentation de la surface pavée extérieure également.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous