Essai charrue Kverneland 2500 S i-Plough Thierry Chatelain, agriculteur : « Un attelage pivotant pour plus de sécurité »

Terre-net Média

La nouvelle charrue 2500 S i-Plough de Kverneland a aussitôt séduit les agriculteurs. Sa tête d’attelage pivotante et ses fonctions Isobus lui ont même valu une citation au palmarès des Sima Innovation Awards. Autant de technologies embarquées sur une charrue allait forcément faire parler. La sécurité aussi monte d'un cran grâce au système de transport, imaginé tel un outil semi-porté pour ne plus balayer derrière le tracteur. Après plusieurs jours de tests, Thierry Chatelain, notre agriessayeur du Loiret, dresse un bilan très positif. Images.

T hierry Chatelain est agriculteur sur deux exploitations agricoles. La première est située au sud de la Seine-et-Marne, la seconde dans le Loiret à Dampierre-en-Burly. Là, il exploite 285 ha sur des sols limoneux-argileux tous drainés. En clair, un terrain de jeu idéal pour tester la dernière-née des charrues Kverneland, la 2500 S i-Plough. Et ça tombe plutôt bien car il reste encore à Thierry quelques parcelles à labourer pour terminer ses semis de blé. Basé non loin de là en périphérie orléannaise, le constructeur déboule aussitôt avec un modèle à cinq corps varilarge.

L'innovation majeure concerne l’attelage. Conçu pour que l'outil pivote comme un modèle semi-porté, il réduit considérablement le risque de collision lors du transport sur route. En plus c'est simple : il suffit d’enlever deux goupilles de verrouillage pour libérer la barre d'attelage. Ensuite, même opération avec la bride immobilisant la tête du troisième point pour permettre à l'ensemble de pivoter. Résultat : la poutre suit à la trace les roues du tracteur. Fini le balayage dans les virages !

« Ce dispositif est une révolution ! », insiste Thierry. Et d’ajouter : « Alors que la sécurité est un enjeu de plus en plus préoccupant, là, elle monte d’un cran. Cet attelage signe la fin des collisions avec des poteaux, d'autres véhicules, voire même avec un piéton. Imaginez les conséquences ! », dit l’agriculteur stupéfait.

8 mémoires de réglage

Grâce à sa compatibilité Isobus, plus besoin de cumuler les écrans de contrôle dans la cabine du tracteur. À condition qu'il en soit équipé bien sûr. Dans ce cas, le conducteur contrôle toutes les fonctions de l’outil directement via son terminal. Certaines commandes peuvent même être affectées au joystick. « Avec ce Deutz-Fahr 6185 TTV, il suffit de presser une touche pour retourner l'outil. Pratique lors des longues journées de travail et surtout, très reposant pour l’opérateur. En plus, cette opération peut être mémorisée dans les automatismes de bout de champ. Même si ma concentration baisse, je ne risque pas de repartir du mauvais côté ! », argumente le professionnel.

Point de vue qualité de travail, le constructeur est fidèle à sa réputation. « Rien à dire, c’est du beau labour. L’avantage des charrues Kverneland, c’est leur poids. Légères, elles ne demandent pas trop de puissance à l’avant. Et ça se remarque aussitôt sur la consommation de carburant », ajoute-t-il. Grâce à huit mémoires, chacun enregistre ses réglages, adaptés soit aux parcelles, soit aux tracteurs. « Moi qui laboure avec plusieurs tracteurs, je peux mémoriser chaque modèle. La largeur de déport s’adapte ensuite automatiquement à la voie du tracteur. Plus besoin de paramétrer à chaque changement. Idem pour la profondeur. Selon le type de sol de ma parcelle, elle s’ajuste en sélectionnant l’enregistrement correspondant ».

Autre avantage : la technologie Furrow Control. Couplé à un système GPS, l’outil ouvre et ferme automatiquement le Varilarge. Objectif : corriger en permanence les erreurs de trajectoires liées à la conduite et labourer toujours droit. « Pour mettre en avant cette fonction, nous avons volontairement créé des courbes dans la raie de labour. Après seulement deux ou trois passages, la raie est redevenue parfaitement droite, juste avec une réception Egnos. Fini les virgules en bout de champ, même après plusieurs heures de travail », conclut-il. Et d’ajouter sourire aux lèvres : « une option qui sera très utile à tous ceux qui ne labourent pas droit ! »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous