[Lu dans la presse] Céréales Des pertes de 10 % à 25 % par degré de réchauffement à cause des insectes

Terre-net Média

Selon une étude publiée dans Science et rapportée dans Le Monde, la hausse des températures dans le monde va conduire à un développement des insectes ravageurs des cultures de blé, maïs et riz. La conséquence sera une baisse conséquente des rendements pour ces céréales.

Epi de bléSelon les auteurs de l'étude, les pertes de cultures pourraient augmenter de 10 % à 25 % par degré de réchauffement.  (©Terre-net Média)

Le quotidien Le Monde revient sur une étude publiée dans la revue Science selon laquelle le changement climatique aurait pour conséquence une baisse du rendement des récoltes de céréales dans le monde. Selon les chercheurs, qui ont étudié 38 insectes ravageurs des cultures de blé, maïs et riz dont le puceron, le perce-tige et la tordeuse du riz, la hausse des températures engendre une activité plus intense de ces ravageurs. 

Selon les propos de Scott Merrill, chercheur à l’université du Vermont et coauteur de l’étude, rapportés par Le Monde, « les pertes de récoltes pour trois céréales de base – riz, maïs et blé – vont augmenter considérablement à mesure que le climat va se réchauffer. Plus la température est élevée, plus l'appétit des insectes augmente, ce qui est dévastateur pour les cultures. »

Selon les auteurs de l'étude, les pertes de cultures pourraient augmenter de 10 % à 25 % par degré de réchauffement. Par exemple, si la température moyenne mondiale s'accroît de 2 degrés, les pertes s'élèveraient à 31 % pour le maïs, 19 % pour le riz et 46 % pour le blé.

Selon Scott Merrill, « la France subirait un double coup dur car elle est grande productrice de maïs et de blé ». 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous