Interview de Vincent Gros Le regard du nouveau président monde de BASF sur l'agriculture française

Terre-net Média

Vincent Gros est devenu, depuis le 1er juillet 2019, le nouveau président monde de BASF Agricultural Solutions. Français et ayant travaillé de nombreuses années pour le secteur agricole de notre pays, il se dit relativement confiant quant à l'avenir de l'agriculture en France. Il est, par contre, très préoccupé par les fortes attentes sociétales et politiques. Selon lui, il est nécessaire que BASF « continue de développer des innovations et, en parallèle, de créer les conditions d'un dialogue plus constructif avec l'ensemble des parties prenantes ». [Article modifié le 22 juillet 2019]

PaysagePour Vincent Gros, l'innovation est l'une des clés pour répondre aux défis de l'agriculture de demain. (©Pixabay) Deux semaines seulement après sa prise de fonction (au 1 er juillet 2019), le nouveau président monde de BASF Agricultural Solutions, Vincent Gros, accordait, ce lundi, sa première interview à la presse agricole. L’occasion de présenter la contribution du groupe BASF pour l’ agriculture française. Comme il le souligne lui-même, Vincent Gros entretient un lien étroit avec la France : « Je suis français et j’ai travaillé une bonne partie de ma carrière dans le secteur agricole français ».

Cliquez sur les lecteurs de piste audio suivants pour découvrir l'interview de Vincent Gros.

Terre-net (TN) : Vous avez été auparavant directeur général de BASF Agro France entre 2005 et 2010. Compte-tenu du durcissement des réglementations et de l’agribashing ambiant, pensez-vous que l’on pourra continuer à faire de l’agriculture en France demain ?

TN : Plusieurs agriculteurs français sont victimes d’agressions dans leurs champs parce qu’ils traitent. S’ils le font la nuit par souci d’efficacité, les consommateurs pensent qu’ils cherchent à cacher quelque chose. Quelles solutions avez-vous ?

TN : Et au niveau mondial, quelles solutions pour faire face aux enjeux de l’agriculture de demain ?

Vincent GrosVincent Gros, président monde de BASF Agricultural Solutions depuis le 1er juillet 2019. (©Terre-net Média)

Confiance en l’avenir de l’agriculture française

Malgré le contexte actuel (réglementation de plus en plus stricte concernant l’ utilisation des produits phytosanitaires, fortes attentes sociétales…), le nouveau président de BASF Agricultural Solutions se dit confiant quant à l’avenir de l’agriculture française. Notre pays est « parmi les mieux placés pour produire un nombre très varié de cultures. […] Et je suis très fier des progrès que l ’industrie de la protection des plantes et les agriculteurs ont réalisé ces dernières décennies » : « évolution du profil écotoxicologique des produits phytosanitaires, application de la bonne dose au bon moment, développement des outils d’aide à la décision, etc », énumère Vincent Gros. D’un autre côté, il avoue être « très préoccupé par l’ agribashing », qui s'étend en France. Il reconnaît « qu'en tant qu'industriels, nous avons très probablement notre part de responsabilité ». L'enjeu, aujourd'hui, est de « recréer les conditions pour un dialogue plus serein ». BASF entend alors « apporter plus de transparence, partager ce que le groupe fait et être audible par tous... ».

Concernant le plan Ecophyto 2+, les objectifs (pour rappel, de réduire l'utilisation des produits phytosanitaires de 25 % en 2020 et de 50 % en 2025) sont impossibles à tenir selon BASF. « Notre société met tout en œuvre pour trouver des solutions plus raisonnables et performantes », confirment Nicolas Kerfant et Jean-Marc Petat, respectivement directeur général et directeur agriculture durable pour  BASF France Agro. Mais « les outils à notre disposition aujourd'hui ne permettent de s'engager sur de tels objectifs ». Et Vincent Gros d'ajouter : « Même si je suis convaincu que le virage agro-écologique est nécessaire, et je n'ai aucun état d'âme par rapport à ça, il faut du temps pour construire un dialogue positif entre toutes les parties prenantes ».

L’innovation, solution pour répondre aux défis
de l’agriculture de demain

Selon lui, l' innovation est l'un des clés pour répondre aux défis de l'agriculture de demain. Et BASF s'est donné pour mission de « développer ces solutions innovantes ». Plusieurs devraient être prochainement disponibles comme Revysol, « fongicide céréales alliant efficacité élevée et très bon profil écotoxicologique » ou « un nouvel herbicide anti-graminées céréales avec un nouveau mode d'action ».

BASF mise aussi sur l'intégration de nouvelles activités, reprises dernièrement à Bayer Crop Science : « de nombreux traitements de semences, la quasi-totalité des activités semences, la plateforme de blé hybride, l'outil Xarvio,... », précise Vincent Gros. Xarvio « va désormais supporter l'intégralité des solutions d' agriculture numérique de BASF, ce qui facilitera la prise de décision des agriculteurs. Atlas y a d'ailleurs été intégré ». Avec l'élargissement de ses domaines d'action, BASF entend ainsi « développer des  solutions intégrées pour les agriculteurs ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous