Coût de production du blé tendre A 200 €/t selon Arvalis, « un niveau trop élevé par rapport au marché »

Terre-net Média

D’après les premières estimations d’Arvalis, malgré une légère baisse des charges, le coût complet de production du blé tendre reste élevé.

Stockage du bléLe seuil de commercialisation du blé semble bien haut par rapport aux rémunérations annoncées. (©Terre-net Média)

Pour la récolte 2014, les charges complètes, nécessaires à la production d'un hectare de blé tendre français sont en légère baisse. Elles diminuent de 50 €/ha par rapport à la récolte 2013 pour s’établir à 1.640 €/ha. « Cette première estimation, précise Arvalis-Institut du végétal, est effectuée comme chaque année sur la base de l’observatoire Arvalis-Unigrains à partir des données CerFrance. » Prenant en compte les intrants, la mécanisation, le foncier, la rémunération de la main-d’œuvre salariée et familiale et des capitaux propres, elle compile l’ensemble des charges. « Cet infléchissement s’explique en majorité par une baisse des charges d’engrais de 40 €/ha (effet prix et volume), des cotisations sociales (revenus 2013 inférieurs) et des amortissements. » Leur niveau reste néanmoins supérieur à la moyenne quinquennale de 50 €/ha.

Le rendement augmente légèrement par rapport à 2013 pour atteindre, dans cet observatoire, 8,2 t/ha. « Ainsi, le coût de production complet du blé tendre devrait se situer autour de 200 €/t (209 €/t en 2013). Ce dernier reste parmi les plus élevés de la décennie. Le seuil de commercialisation complet (coût de production – aide) ou prix d’intérêt s’établirait à 165 €/t, proche de son niveau de 2013, en raison de la baisse des soutiens de 3 €/t pris en compte dans l’observatoire. Tous ces éléments combinés à un prix de marché non encore défini laissent entendre une année avec un revenu en forte baisse pour les exploitations de grandes cultures. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous