L'actu d'Arvalis Des stations météo connectées en test sur les Digifermes

Terre-net Média

Arvalis teste sur ses plateformes d’expérimentation dédiées aux technologies du numérique la pertinence des stations connectées qui fleurissent sur le marché depuis quelques années.

L’avènement depuis deux-trois ans de réseaux bas débit (Lora, Sigfox...) constitue une innovation majeure dans la démocratisation des stations météorologiques connectées. Ces réseaux permettent de récupérer plus facilement les données de la station pour une consommation d’énergie minimale. De fait, plus besoin de matériels volumineux et chers (panneaux solaires, batterie). Cette réduction d’équipement, combinée à la standardisation de l’électronique et des capteurs, rendent l’acquisition d’une station météo connectée « abordable » pour un agriculteur, entre 500 € et 2 000 €.

Arvalis évalue la qualité et la fiabilité de ces nouveaux matériels sur les Digifermes, ces plateformes expérimentales dédiées aux technologies du numérique créées en 2016.

Il ne s’agit pas d’évaluer la qualité intrinsèque des capteurs de mesure de la station, mais la qualité du conseil final pour l’agriculteur délivré par un outil d’aide à la décision (OAD) qui utilise ces données météo.

Pour cela, on fait tourner un OAD avec en entrée, d’un côté les données issues de la station testée et, de l’autre, des données issues d’une station météo de référence. Si les conseils en sortie d’OAD sont similaires entre les deux sources de données météo, la station testée peut être considérée comme « fiable » pour l’agriculteur.

D’autres paramètres sont également évalués :

  • La connectivité de la station : est-ce qu’elle capte bien le réseau ?
  • La fourniture de données en temps réel.
  • La continuité des données. C’est un point important car les OAD ne fonctionnent qu’avec des séries de données complètes et homogènes.

Cette nouvelle génération de station météo ouvre la voix à du conseil au plus près des conditions de la parcelle. Elles représentent une porte d’entrée pour l’utilisation d’outils d’aide à la décision. Les conseils en sortie vont permettre à l’agriculteur d’être informé sur les conditions de culture et ainsi de mieux positionner ses interventions, d’utiliser moins d’intrants, de mieux planifier son temps de travail, de gagner en confort.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net
Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous