Gelées matinales Faut-il s'inquiéter pour les blés ?

Terre-net Média

Selon leur stade de développement, les blés bénéficient d'une plus ou moins grande résistance au froid. S'il ne faut pas s'inquiéter pour ceux en phase de tallage, les plantes ayant atteint le stade épi 1 cm sont plus exposées.

Champ de blé au lever du jourLe risque de gel de l'épi est possible au stade épi 1 cm. (©Terre-net Média)

Les blés ont profité des températures douces des dernières semaines pour enclencher une phase de croissance active. Surtout que les pluies récentes et celles annoncées devraient favoriser la valorisation des engrais azotés.

Quelques gelées matinales sont annoncées dans les prochains jours par Météo France. « Cependant, rassure l'équipe d'Arvalis-Institut du végétal, ces températures proches de 0°C voire inférieures, ne devraient pas porter préjudice aux céréales. Le seuil de tolérance au froid de la plante au stade épi 1 cm se situe aux alentours de - 4°C. Tant que ce phénomène reste lié à un coup de froid passager et peu important, il reste réversible et donc sans conséquence pour le potentiel de développement du blé. »

Haute résistance au froid du blé avant épi 1 cm

Lors de la phase de tallage, avant épi 1 cm, les blés ont une résistance aux températures négatives leur permettant de supporter des températures très basses, de - 12 à - 35°C en fonction des variétés de blé et des conditions d’endurcissement. Par contre, une fois le stade épi 1 cm atteint, le gel d’épi peut se produire dès que les températures minimales descendent en dessous des - 4°C. Les semis et variétés précoces sont également plus exposés. (Cf. figure 1 : seuils de tolérance au froid des blés selon le stade).

En cas de gel précoce, un tallage tardif pourra compenser, sinon il faut craindre une pénalité sur le nombre d’épis/m². « Ne pas confondre avec le risque de gel à la méïose, pour lequel le seuil de tolérance au froid se situe à + 4°C en cas de faibles rayonnements. »

Figure 1 : seuils de tolérance au froid des blés selon le stade.Figure 1 : seuils de tolérance au froid des blés selon le stade. (©Arvalis)Source : Message de Anne-Sophie Colart, Thierry Denis et Elodie Gagliardi, équipe Arvalis-Institut du végétal Nord-Pa-de-Calais/Picardie.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous