Euronext
Le manque de compétitivité renvoie les céréales européennes à la baisse

Les céréales européennes ouvraient la semaine sur des pertes notables ce lundi à la mi-séance sur Euronext. La tendance reste en effet mise sous pression par la forte compétitivité des origines mer Noire, renforcée par le rapide renforcement de la parité eurodollar, de retour à son plus haut niveau depuis la fin juin. Face à la concurrence internationale, la Commission européenne a d’ailleurs réduit de 2 Mt son objectif d’exports de blé UE sur la campagne actuelle, à 34 Mt.

Les importations de maïs ont à l’inverse été relevées d’un million de tonnes (23 Mt). Le marché des matières premières est en outre tiré à la baisse par les craintes d’une contraction de la demande chinoise en conséquence du retour des mesures de confinement dans le pays et les mouvements protestataires des derniers jours n’ont fait qu’ajouter à la fébrilité des opérateurs.

Vers 13h00, le blé Euronext à échéance mars 2023 s'enfonçait de 3,25 €/t, à 315,25 €/t, tandis que le contrat mai 2023 se relâchait de 4 €/t, à 313,25 €/t. Le maïs Euronext à livraison mars 2023 baissait de 3,50 €/t, à 3005,0 €/t, le terme juin 2023 se contractait de 2,75 €/t, à 303,25 €/t.

Inscription à notre newsletter
a lire également
synthèse des indicateurs
marché à terme
  • Blé tendre 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
  • Maïs tendre 03/2022
    -12€/t
    393,75€/t
  • Colza 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
physique
  • Blé tendre 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
  • Maïs tendre 03/2022
    -12€/t
    393,75€/t
  • Colza 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t

Soyez le premier à réagir