Euronext
Le blé en retrait vers les 300 €/t

Les cours des céréales évoluaient légèrement à la baisse lundi à la mi-séance sur Euronext. Les prix réagissent principalement à un nouveau raffermissement de la parité eurodollar qui entame mécaniquement la compétitivité du blé UE face à une origine mer Noire particulièrement agressive. La récolte russe record pèse notamment lourdement sur la scène internationale.

Les conditions climatiques en Argentine suscitent toutefois de plus en plus de préoccupations avec des semis de maïs qui se déroulent dans des conditions extrêmement sèches et chaudes. Les récoltes de blé dans le pays confirment en outre le potentiel catastrophique de la production argentine de blé cette année.

Vers 13h30, le blé Euronext à échéance mars 2023 baissait de 1,50 €/t, à 306,25 €/t, tandis que le contrat mai 2023 se relâchait de 2 €/t, à 304,25 €/t. Le maïs Euronext à livraison mars 2023 se dégradait de 1,50 €/t, à 293 €/t, le terme juin 2023 reculait de 0,75 €/t, à 296,25 €/t.

Inscription à notre newsletter
a lire également
synthèse des indicateurs
marché à terme
  • Blé tendre 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
  • Maïs tendre 03/2022
    -12€/t
    393,75€/t
  • Colza 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
physique
  • Blé tendre 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
  • Maïs tendre 03/2022
    -12€/t
    393,75€/t
  • Colza 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t

Soyez le premier à réagir