Recrutement en agriculture Des « intentions d’embauche record pour 2019 » selon la FNSEA

Terre-net Média

Le dernier baromètre de conjoncture Ifop publié par la FNSEA révèle une hausse significative des intentions d’embauche au 1er trimestre 2019. Ces intentions atteignent des niveaux record dans la plupart des filières, tant en CDI qu’en CDD.

« Au cours des trois derniers mois, 18 % des exploitants agricoles ont embauché au moins une personne, soit + 2 points par rapport à l’année dernière. Les intentions d’embauche pour les trois prochains mois atteignent quant à elles un niveau record tant en CDI qu’en CDD. » Réalisé par la FNSEA trois fois par an avec l’institut de sondage Ifop, le baromètre de conjoncture publié le 24 avril 2019 présente ainsi une augmentation significative des embauches par rapport à l’année dernière.

« Cette tendance s’expliquerait notamment par une amélioration de la situation économique des exploitations agricoles interrogées. » Ainsi, 28 % des exploitants agricoles jugent bonne leur situation économique, soit + 5 points en un an sur le baromètre. Toutefois, ce constat reste minoritaire. Quatre exploitants sur dix déclarent avoir rencontré des difficultés ces trois derniers mois, liées à la baisse des cours, au cadre réglementaire, au climat ou encore aux charges qui pèsent sur les exploitations.

Des difficultés à recruter en hausse

Ce baromètre révèle également une augmentation préoccupante des difficultés à recruter, confirmée par les résultats de l’enquête Données BMO 2018 produite par Pôle emploi. 250 000 projets de recrutement sont disponibles en 2019, soit 20 000 de plus qu’en 2018, mais 44 % de ceux-ci sont difficiles à satisfaire en agriculture. Dans un contexte de chômage élevé, le secteur agricole totalise 10 % des projets de recrutement en 2019, générant ainsi 14 % des emplois en France. « Avec son Observatoire emploi formation, la FNSEA, seul syndicat représentatif des employeurs de main-d’œuvre, travaille à la concrétisation de ces projets en appréhendant au mieux ces difficultés et en accompagnant les mutations. »

Pour le syndicat majoritaire, les solutions sont multiples : renforcement du dialogue social, assouplissement du Code du travail, maîtrise du coût du travail, accompagnement des entreprises en matière de gestion des ressources humaines, valorisation des métiers agricoles, ou encore investissement massif dans la formation professionnelle et la qualification.

En savoir plus >> Baromètre de conjoncture agricole Ifop/FNSEA - Printemps 2019


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous