1er mai, fête du travail L’emploi en agriculture, petit secteur mais gros potentiel

Terre-net Média

Alors que la part des salariés et non-salariés agricoles dans la population active française ne cesse de baisser, les perspectives d’emploi en agriculture pour le deuxième trimestre 2019 n’ont jamais été aussi bonnes depuis fin 2017.

Agriculteurs dans champsPour le second trimestre 2019, le secteur agricole bénéficie d'une perspective nette d'emploi de + 7 %, l'une des plus élevée, tous secteurs d'activité confondus. (©Dusan Kostic/Fotolia)

C’est la fête du travail ? Oui, mais pas seulement aujourd’hui, 1er mai 2019, à en croire les données sur l'emploi agricole en France. Ce dernier représente une part toujours plus faible, année après année, de la population active française. À fin 2017, l’Insee comptait 440 000 agriculteurs exploitants, soit seulement 1,6 % de la population active française. En 2009, l’institut en comptait 522 000 et estimait la proportion à 2 % !

Emploi en FranceRépartition de l'emploi en France, par statut d'emploi, catégorie socioprofessionnelle et situation de sous-emploi des actifs occupés en 2017. (©Insee)

Mais, dans son baromètre trimestriel des perspectives d’emploi en France, le groupe Manpower recense, depuis fin 2017, de très bonnes perspectives dans le secteur agricole.

« Les employeurs du secteur sont raisonnablement optimistes pour le trimestre à venir (le deuxième trimestre 2019, NDLR) avec une perspective nette d’emploi de + 7 %. Les prévisions de recrutement restent relativement stables par rapport au trimestre précédent, et sont inchangées d’une année sur l’autre », écrit le groupe.

Perspectives d'emploi dans le secteur agricole au second trimestre 2019

Perspectives d'emploi dans le secteur agricole au second trimestre 2019.Perspectives d'emploi dans le secteur agricole au second trimestre 2019. (©ManpowerGroup)

Perspectives d'emploi, par secteur d'activité, au second trimestre 2019

Perspectives d'emploi, par secteur d'activité, au second trimestre 2019.Perspectives d'emploi, par secteur d'activité, au second trimestre 2019. (©ManpowerGroup)

Rappelons aussi, au passage, que le métier d'agriculteur est un boulot pour lequel on ne compte pas ses heures. Dans son dernier panorama social, l’Insee explique que ce sont les agriculteurs exploitants qui travaillent le plus en France. Pour un emploi à temps complet, ce qui est le cas pour la grande majorité d’entre eux, les producteurs français travaillaient près de 60 heures par semaine en moyenne, soit 10 heures de plus que les artisans, commerçants et chefs d’entreprises (hors agriculture), les seconds du classement.

Durée habituelle hebdomadaire du travail en 2017Durée habituelle hebdomadaire du travail en 2017 (©Insee)

L’Insee rappelle aussi que les agriculteurs sont les plus concernés par des « horaires de travail atypiques ». Selon l’institut, 85 % des agriculteurs ont travaillé au moins un samedi durant le mois précédent son enquête. Pas de répit, effectivement, pour les éleveurs et la plupart des producteurs de grandes cultures. 67 % des agriculteurs déclarent aussi travailler le dimanche, et 41 % précisent avoir des « horaires variables d’une semaine à l’autre ».

horaires de travail atypiques par secteur d'activité en 2017horaires de travail atypiques par secteur d'activité en 2017 (©Insee)


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous