; Jeunes Agriculteurs lance l'association Demain je serai paysan au Sia 2022

[Vidéo] Demain je serai paysan Une asso, lancée au Sia, pour « attirer l'attention sur les métiers agricoles »

Terre-net Média

Depuis une quinzaine d'années, l'initiative "Demain je serai paysan" de Jeunes Agriculteurs vise à rassembler et professionnaliser les actions de promotion des métiers de l'agriculture, et notamment l'installation, au sein et à l'extérieur du monde agricole. Depuis un an, elle est devenue une association pour que tous les acteurs « parlent d'une même voix », explique son président Rémi Dumas en vidéo au Salon de l'agriculture, où a eu lieu son lancement officiel.

lancement association demain je serai paysan au sia 2022Lancement de l'association Demain je serai paysan au Sia mardi 1er mars. (©Page Facebook de Demain je serai paysan)

« On se rend compte, notamment au niveau des collèges, qu'il n'y a pas cette proposition d'orientation vers les formations agricoles. C'est là que nous voulons attirer l'attention pour dire "les métiers de l'agriculture existent" », met en avant Rémi Dumas, secrétaire général adjoint de Jeunes Agriculteurs et viticulteur dans l'Hérault sur l'exploitation familiale depuis 2014. Il préside également Demain je serai paysan, une démarche initiée par le syndicat il y a une quinzaine d'années pour promouvoir la profession d'agriculteur et l'installation, de manière plus efficiente, au-delà du monde agricole. Depuis, elle est devenue une marque puis une association il y a un an.

Voir le sondage sur la formation initiale des agriculteurs : 35 % des éleveurs ont un BTSA, contre 25 % des agriculteurs dans leur ensemble

Cliquer sur le curseur pour lancer la vidéo.

Pourquoi ce changement de statut ? « Suite à l'annulation du Salon de l'agriculture en 2021 à cause de la crise sanitaire, nous avons décidé de repenser comment utiliser la marque et renforcer la communication autour des métiers de l'agriculture et de l'alimentation, explique Rémi Dumas dans la vidéo ci-dessus, réalisée le jour du lancement officiel de l'association Demain je serai paysan au Sia 2022. Nous souhaitons rassembler, de manière asyndicale, l'ensemble des filières agricoles derrière une seule marque, afin de parler d'une seule voix. C'est tous ensemble qu'on arrivera à promouvoir » ce secteur qui propose de multiples possibilités d'emploi.

« Amener l'agriculture et ses métiers dans les écoles »

« Nous avons la chance d'avoir le haut patronage de trois ministères − l'agriculture, l'éducation et le travail − et de la commission agriculture des Régions de France, poursuit-il. Cela va permettre de réfléchir de concert à « comment amener l'agriculture et les formations agricoles dans les écoles et les collèges, ainsi qu'aux personnes en reconversion professionnelle », de plus en plus nombreuses. Car même si le secteur agricole semble les attirer davantage qu'auparavant, il faut leur montrer qu'il offre des perspectives d'emploi variées où l'on peut s'épanouir.

Une autre vidéo, filmée au Sia, à visionner sur le thème de l'installation en agriculture : Plateforme Passerelles paysannes − Au même endroit, « tous les acteurs, infos, étapes de l'installation »

Concrètement, quelles seront les actions menées ? « L'association Demain je serai paysan est aussi une boîte à outils commune avec tous nos partenaires », dont Jeunes Agriculteurs, la MSA, la Coopération agricole, Crédit agricole, Gaec et sociétés, FNSafer... En projet, par exemple, pour septembre 2022 : le journal pédagogique trimestriel Le p'tit agri, de huit pages, à destination des classes de primaire, pour une première découverte de l'agriculture et de ses métiers. Et dont une maquette a été présentée au Salon de l'agriculture. Au collège, et même au lycée, puis dans les organismes de formation pour les publics plus âgés, Rémi Dumas le répète, c'est sur une meilleure connaissance de ces filières et orientation vers ces domaines d'activité qu'il faut travailler.

Dans la décennie à venir et les suivantes, face aux départs en retraite massifs d'exploitants agricoles, « il sera toujours plus crucial d'installer des jeunes agriculteurs et agricultrices pour préserver notre souveraineté alimentaire et le dynamisme de nos territoires ».

Autre lancement : l'opération J'aime mes agriculteurs

Venu pour lancer l'association avec Julien Denormandie et la vice-présidente de la commission agriculture des Régions de France, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'éducation nationale, a annoncé par la même occasion celui de l'opération J'aime mes agriculteurs, menée en concertation avec le ministère de l'agriculture. L'objectif est le même : mieux faire connaître les formations et professions agricoles dans les écoles, collèges et lycées et, de manière générale, l'agriculture dans le cadre d'une sensibilisation au développement durable. Ceci dans le prolongement de la convention nationale signée le 27 février 2018, qui a notamment donné lieu à une feuille de route en mai 2021. Top départ dès le mois de mars avec, en parallèle la poursuite de la campagne de communication #EntrepreneursduVivant.

Trois axes prioritaires ont été définis.

  • Mieux informer les jeunes sur les formations de l’enseignement agricole.

Des portes ouvertes et des visites d'exploitation seront organisées en lien avec l'enseignement général. Dès la fin du Sia, le camion pédagogique L’Aventure du Vivant reprendra sa route à travers le pays.

  • Sensibiliser les élèves aux métiers du vivant.

Des producteurs et productrices viendront échanger avec les collégiens et lycéens, et des kits pédagogiques seront distribués aux enseignants. L'accueil de stagiaires de 3e dans les exploitations des lycées agricoles sera aussi favorisé, ainsi que dans le cadre des sessions SNU dès juillet 2022. Une demi-journée, s'adressant aux services académiques d’information, sera dédiée à l’orientation vers les métiers de l’agriculture et de l’alimentation.

  • Valoriser l’éducation au goût et à l’alimentation dans les écoles.

Un appel à projets « Potagers » sera initié dans les collèges et lycées généraux pour créer des Jardins Partagés cogérés par les élèves et les établissements. Ces derniers pourront également mettre en œuvre des actions en lien avec les cantines, à travers des projets alimentaires territoriaux, pour mettre en valeur les producteurs locaux. 

Le ministre de l'éducation a par ailleurs précisé que, lors des Journées nationales de l'agriculture, les 17, 18 et 19 juin 2022, les écoles et collèges pourront visiter des fermes. Une demi-journée consacrée à l’orientation vers les métiers de l’agriculture et de l’alimentation est également prévue.  

« Après la troisième, vous avez le choix entre aller chez Julien Denormandie ou Jean-Michel Blanquer. Pour plein de raisons, venez chez Julien Denormandie car il est beaucoup plus sympathique et en prime, vous ferez le plus beau métier du monde », a déclaré face aux jeunes, non sans humour, le ministre de l'agriculture lors de la cérémonie. Une belle conclusion !


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média