Climat La France s’engage dans le défi mondial pour la santé des sols

Constance Le Gloanec Terre-net Média

Le 12 septembre, en marge du Sommet mondial de l'action climatique de San Francisco, rendez-vous mondial des collectivités territoriales pour le climat, la Californie organisait un évènement sur les sols agricoles. À cette occasion, Stéphane Travert, ministre de l'agriculture et de l’alimentation, a signé la déclaration du « défi mondial pour la santé des sols » (Global Soil Health Challenge).

L

e Global Soil Health Challenge s’inscrit dans une démarche de préservation des sols fertiles, non dégradés et répond ainsi à des enjeux climatiques et de biodiversité. Pour ce faire, il appelle notamment les gouvernements nationaux et les collectivités à « passer à l'action, en développant des programmes et des politiques favorables aux sols, notamment dans le cadre de leur contribution à la mise en œuvre de l'accord de Paris pour le climat ».

En signant cette déclaration, la France réaffirme sa volonté de faire de l'agriculture une solution pour le climat. Elle mise pour cela sur des pratiques agro-écologiques favorables aux sols et à la séquestration de carbone. Dans cette optique, elle avait lancé lors de la Cop21 l'initiative « 4 pour 1000 : des sols pour la sécurité alimentaire et le climat », qui était également présentée lors du sommet climat de San Francisco.

Stéphane Travert l'affirme : « Pour être efficace et conduire à une réelle transition vers des agricultures plus durables, partout dans le monde, ce sont tous les acteurs qui doivent être mobilisés aux côtés des agriculteurs… et ainsi contribuer à l'atteinte des objectifs de l'accord de Paris, des objectifs de développement durable, permettant aux agriculteurs de vivre de leur travail et de contribuer à la sécurité alimentaire ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous