; +36 % de chiffre d'affaires pour Tereos dont la gouvernance évolue

Tereos Le chiffre d'affaires bondit de 36 % au T1 et évolution de la gouvernance

AFP

Le groupe sucrier Tereos (Béghin Say) a fait état jeudi dans un communiqué d'un bond de 36 % de son chiffre d'affaires au premier trimestre sur un an, à 1,37 milliard d'euros, et a également annoncé une évolution de sa gouvernance.

La progression de l'activité entre avril et juin est portée « principalement par la hausse des prix sur l'ensemble des segments qui compense la baisse temporaire des volumes de sucre et d'éthanol vendus au Brésil, conséquence de la décision de mettre sous cocon un site industriel afin d'optimiser les marges », résume le groupe coopératif.

Son excédent brut d'exploitation (Ebitda), communiqué en données ajustées, double sur un an pour s'établir à 226 millions d'euros.

La dette nette de Tereos s'affiche en baisse de 319 millions d'euros par rapport à juin 2021, à 2,37 milliards. Mais en raison de la hausse des prix des matières premières et de l'énergie, il prévient que sa dette annuelle, qui sera arrêtée fin mars 2023 « est anticipée en hausse par rapport à fin mars 2022 ».

Concernant son activité, le groupe indique qu'en France, les plantes se développent bien malgré le manque de pluie. « À ce stade le rendement moyen de la campagne est attendu au-dessus de la moyenne des 5 dernières années », précise-t-il.

Au Brésil, si les rendements agricoles sont en hausse par rapport à la campagne 2021, le groupe indique que « le tonnage de canne traité restera en deçà de la moyenne des cinq dernières années ». Mais pour l'année, il tient à préciser que « le tonnage de canne et les volumes produits et vendus sont attendus en hausse par rapport à 21/22 ».

Tereos, qui a connu une grave crise de gouvernance en 2020 et est depuis avril dirigée par Ludwig de Mot en tant que président du directoire, annonce également jeudi qu'il a décidé de « passer d'un mode conseil de surveillance et directoire, à un conseil d'administration composé de 9 membres, chargé de l'intégralité des activités du groupe ».

Il indique que « pour une meilleure efficacité, la coopérative s'est dotée d'un conseil coopératif, composé de 18 coopérateurs, qui examine et assure la gestion des activités agricoles, industrielles, commerciales et financières liées aux cultures des coopérateurs. Ce nouveau mode de gouvernance reflète les rôles et responsabilités des coopérateurs, des élus et des dirigeants du groupe », met-il en avant.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

AFP