Foncier agricole Le groupe chinois ayant acquis 2 600 ha dans l’Indre et l'Allier a fait faillite

Terre-net Média

Selon l’AFP, le groupe chinois Reward, qui avait acheté 1 700 ha de terres agricoles dans l’Indre, aurait fait faillite.

La fiabilité des investissements agricoles en France par des sociétés chinoises est une nouvelle fois en question. Le groupe chinois Reward, dirigé par le milliardaire Hu Keqin, est en faillite. C’est ce conglomérat qui avait acquis d’abord 1 700 ha de terres agricoles dans l’Indre en 2016, puis 900 ha supplémentaires dans l’Allier en 2017. A l’époque, Hu Keqin assurait vouloir ouvrir des milliers de boulangeries « à la française » en Chine. Selon lui, un accord avec la coopérative Axéréal permettait une exploitation des terres « avec le plus grand soin ».

Selon l’AFP, repris notamment par France Bleu, l'agence de notation financière Fitch s'inquiétait dès janvier dernier de la bonne santé du groupe Reward et déplorait « l'opacité entourant les comptes des firmes chinoises, la non-publication d'informations "pertinentes" et des audits notoirement incomplets ».

Le Figaro ajoute que la société a été mise en faillite le 13 mai dernier, avec un « avis publié en ligne le 2 juin sur le registre chinois des faillites ».

Cette faillite d’un groupe chinois ayant investi massivement en France est le deuxième exemple remettant en cause la fiabilité des investisseurs chinois. En mars 2019, le groupe laitier Synutra, subissant des déboires économiques, avait finalement cédé à Sodiaal une partie des activités de transformation de son usine de production de lait infantile construite à Carhaix, moins de trois ans après son inauguration.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous