Guerre commerciale Nouvelle indemnisation des agriculteurs américains

AFP

L'administration Trump a annoncé jeudi une nouvelle aide d'urgence de 16 milliards de dollars destinée aux agriculteurs et éleveurs durement affectés par les représailles de la Chine et de l'Union européenne aux hausses de tarifs douaniers imposées par les Etats-Unis.

Le principal syndicat du secteur, le American farm bureau federation, s'est dit « reconnaissant » du travail accompli par le gouvernement tout en prenant ses distances. « La véritable solution pour le long terme pour le secteur agricole en difficultés est de trouver des solutions négociées avec la Chine, le Japon et l'Union européenne », a réagi son président, Zippy Duvall, dans un communiqué.

Les services du secrétaire américain à l'agriculture (USDA), Sonny Perdue, avaient expliqué plus tôt que les 16 milliards de dollars d'aide correspondaient à l'estimation des dommages causés par les « rétorsions injustifiées sur les produits agricoles américains ». En juillet 2018, ce ministère avait déjà débloqué une aide de 12 milliards de dollars pour les mêmes raisons.

Les 16 milliards de dollars apportent une aide immédiate pendant que « le président Trump s'emploie à éliminer les obstacles à l'accès aux marchés qui sont en place depuis longtemps » et à négocier des accords bilatéraux, a expliqué le département de l'agriculture.

« Le président Trump a une grande affection pour les agriculteurs et les éleveurs américains, et il sait que ceux-ci subissent le plus lourd tribut de ces conflits commerciaux », a commenté Sonny Perdue, dans un communiqué. « La Chine ne respecte pas les règles depuis longtemps (... ) Les Etats-Unis ne toléreront plus ses pratiques commerciales déloyales, notamment les barrières commerciales non tarifaires et le vol de propriété intellectuelle », a-t-il ajouté. 

Il a en outre souligné qu'avec cette aide d'urgence, l'administration Trump entendait remercier « l'enthousiasme et le patriotisme » des agriculteurs. « La Chine a été très injuste avec ce pays depuis de nombreuses, nombreuses années », a une nouvelle fois martelé le président des Etats-Unis jeudi lors d'un point de presse, soulignant qu'il s'efforçait de rétablir des règles de commerce équitables.

Malgré le regain de tensions avec Pékin, le locataire de la Maison Blanche a souligné qu'il gardait « l'espoir » de trouver un consensus avec la Chine.

Il y a « une bonne possibilité » qu'un accord se fasse, a-t-il dit tout en admettant ne pas savoir comment la Chine allait y parvenir, allusion au fait que le géant asiatique devra pour se faire accepter de mettre fin notamment au transfert des technologies forcées et au vol de la propriété intellectuelle.

Les dommages commerciaux causés par les représailles chinoises et les barrières douanières ont affecté de nombreux produits américains, a en outre indiqué le ministère, citant les cultures de soja, de maïs, de blé, de coton, de riz et de sorgho, les produits de l'élevage comme le lait et le porc ainsi que de nombreux fruits, noix et autres cultures.

Un seul exemple : les exportations de soja vers la Chine se sont effondrées l'an passé, représentant 3,1 milliards de dollars contre 12,3 milliards en 2017. « Les exportations de marchandises américaines vers la Chine sont ralenties par des procédures d'entrée inhabituellement strictes ou fastidieuses, qui affectent la qualité et la qualité marchande des cultures périssables », a également expliqué l'administration américaine.

Sur les 16 milliards de dollars d'aide, 14,5 milliards seront payés directement aux producteurs, 1,4 milliard sera versé dans le cadre du programme d'achat et de distribution alimentaire et 100 millions seront débloqués dans le cadre du programme de promotion du commerce agricole.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous