Chicago Soja, maïs et blé reculent dans un environnement d'aversion au risque

AFP

Les cours du maïs, du soja et du blé ont reculé jeudi à Chicago, touchés par un mouvement généralisé d'aversion pour le risque des investisseurs dans un contexte d'incertitudes commerciales.

« Le marché agricole a été affecté par la répulsion des investisseurs à l'égard du risque », a affirmé jeudi Jason Roose de la société de courtage US Commodities. De Wall Street au marché du pétrole, plusieurs des places financières américaines ont lourdement chuté jeudi face à l'intensification des tensions commerciales opposant Pékin et Washington et à des statistiques économiques jugées décevantes en zone euro et aux États-Unis. Le marché agricole a suivi, bien que le recul observé sur le maïs, le soja et le blé a été un peu plus timide. L'élan baissier a également été encouragé par les conditions météorologiques sur les zones de production agricoles américaines, un sujet « qui mobilise 100 % de l'attention des courtiers en ce moment » selon Jason Roose. « On commence à assister à l'assèchement de certaines zones dans le Midwest où sont tombées de fortes quantités de pluies » ces dernières semaines, a relevé le spécialiste, basé lui-même dans cette zone au nord des États-Unis. Un temps un peu plus sec signifie que les agriculteurs vont pouvoir se consacrer à nouveau à l'ensemencement et potentiellement rattraper une partie du retard accumulé ces dernières semaines lorsque de fortes quantités de précipitations se sont abattues. À cause de ces conditions très inhabituelles, les semis de maïs, de soja et de blé de printemps sont en retard par rapport au niveau d'avancement moyen à cette période de l'année.

Les ventes hebdomadaires américaines de soja, blé et de maïs à l'étranger et dévoilées jeudi par le ministère de l'agriculture ont de leur côté apporté peu de surprises, se situant dans la fourchette des prévisions des analystes. Le boisseau de soja pour livraison en juillet, le plus actif, a terminé jeudi à 8,2150 dollars, contre 8,2850 dollars mercredi à la clôture. Le boisseau de blé (environ 25 kg) pour juillet, le plus échangé, a clôturé à 4,7025 dollars jeudi, contre 4,7275 dollars la veille. Le boisseau de maïs pour livraison en juillet, également le contrat le plus actif, a fini à 3,8975 dollars, contre 3,9450 dollars mercredi.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous