Interview Qui est Sophie, Miss agri 2021 ?

Terre-net Média

Sophie Renaud a remporté le titre de Miss agri 2021 samedi 19 décembre. Mais qui est-elle ? Sa personnalité, son exploitation, ses motivations pour devenir agricultrice et se présenter à ce concours cette année, ses projets et les missions qu'elle se donne suite à son élection... : la rédaction vous en dit plus sur cette jeune femme passionnée qui juge essentiel de communiquer sur l'agriculture.

sophie renaud miss agri 2021 (©Sophie Renaud)

Son exploitation 

Une ferme céréalière à Saint-Pardoult près de Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime).

Sophie Renaud y cultive du blé tendre, blé dur, maïs, tournesol et pois, qu'elle livre à deux coopératives agricoles (contrats avec des meuneries localescharte Lu Harmony).

Elle possède aussi une entreprise de travaux agricoles avec son père, qu'elle envisage de reprendre par la suite. Elle est d'ailleurs vice-présidente des EDT de son département.

Son installation en agriculture... en 2 jours !

La jeune femme s'est installée en 2016 sur sa propre structure (des terres que sa mère avait en fermage). Son père et sa mère sont encore en activité sur la ferme familiale de  polyculture-élevage allaitant. 

« Mon installation a été rapide, plus que prévu voire même un peu inattendue, suite à la mort des propriétaires. Six mois se sont réduits à deux jours. Pour l'affiliation à la MSA, il a fallu batailler », explique Sophie Renaud. 

Son conseil aux jeunes qui veulent s'installer : « Bien se renseigner et s'entourer. Ne pas hésiter à demander conseils à des agriculteurs déjà en place car le parcours est parfois compliqué, surtout pour l'accès au foncier. »

Son envie de devenir agricultrice 

« J'ai toujours voulu faire ce métier, je baignais dedans tous les jours et j'aidais mes parents pendant les vacances. Même si en tant que fille, ça me faisait un peu peur. » 

Son goût pour les productions végétales : « L'amour des céréales tout simplement ! Suivre le développement des cultures et accompagner les plantes, du semis à la récolte ! », lance-t-elle.

L'amour des céréales ! Accompagner les plantes, du semis à la récolte...

Sa formation : un bac et un BTS de comptabilité/gestion en apprentissage dans une entreprise fabricant des robots pour la distribution d'aliment en élevage + un BPREA

Son caractère et ses autres passions/engagements

Sophie se définit comme quelqu'un de « timide, simple, à l'écoute des autres et déterminé ». En dehors de l'exploitation, elle fait partie du conseil municipal de sa commune et adore le rugby.

Tout savoir sur le concours Miss et Mister agri.

Ses motivations pour concourir à Miss et Mister agri 2021

C'est la première participation de Sophie cette année. La jeune agricultrice a à cœur de communiquer sur son métier. En mai 2019, elle a d'ailleurs ouvert un compte Instagram @Sophiie_farmerlife pour montrer aux consommateurs, qui se posent beaucoup de questions, comment elle travaille. « Comme je m'étais faite opérer du genou, je ne pouvais pas faire grand-chose sur l'exploitation et je m'ennuyais. J'ai commencé à prendre des photos et à filmer des vidéos, puis à les partager en expliquant les pratiques agricoles. Ça m'a plu et j'ai continué même une fois rétablie », raconte celle qui veut également prouver que les femmes ont leur place dans le milieu des grandes cultures et des ETA tout en restant féminine.

Les femmes ont leur place dans le milieu des grandes cultures et des ETA.

Une communication positive mais pas seulement. « Cette campagne, c'est la cata pour les cultures et l'élevage dans plusieurs régions françaises et en particulier dans mon département, à cause des aléas climatiques, notamment la sécheresse estivale alors si je peux apporter ma pierre à l'édifice en expliquant aussi les difficultés que les agriculteurs rencontrent, détaille-t-elle. Il est aussi important de parler des problèmes d'image du monde agricole, des suicides dont le taux est alarmant partout y compris en Charente-Maritime. L'agriculture a vraiment besoin de soutien ! » 

L'agriculture a vraiment besoin de soutien alors si je peux apporter ma pierre à l'édifice...

Et à travers ce titre pour l'année à venir

Poursuivre dans cette voie. Au lendemain de son élection, la jeune céréalière avait déjà créé la page Facebook Sophie Miss France Agricole 2021 pour promouvoir et défendre l'agriculture, les agriculteurs et les agricultrices, et présenter les produits de son département. Et en l'absence du Salon de l'agriculture en 2021 à cause de la pandémie de Covid-19, elle compte s'impliquer dans la Semaine de l'agriculture qui doit le remplacer. De plus, ce concours va lui donner l'opportunité de rencontrer de nombreux producteurs d'autres régions et de découvrir diverses productions et activités agricoles, mais également « une grande diversité d'atouts et de contraintes agricoles » 

Découvrir d'autres producteurs et productions, mais aussi d'autres atouts et contraintes.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous