Méthanisation Un débouché supplémentaire pour la grande culture

Agreenov Terre-net Média

Passionné par son nouveau métier de « méthaniseur », Pierre-Henri Roland, exploitant dans l’Oise, a su diversifier ses productions mais également ses revenus. L’apport d’un revenu plutôt constant en parallèle de son exploitation est un atout pour lui.

Vue aérienne des digesteurs du site de SenlisVue aérienne des digesteurs du site de Senlis (©Pierre-Henri Roland)

L’unité de méthanisation de Pierre-Henri Roland et son associé, située à Senlis est l’une des plus récentes de la région. Sa mise en activité date d'août dernier où les premiers m3 de bio-méthane ont été injectés dans le réseau Engie, à hauteur de 140 m3/h pour les villes de Senlis et Chantilly.

Afin de fournir les 140 m3/h de bio-méthane, pas moins de 10 000 t/an de matières sont récupérées pour le méthaniseur en voie liquide, infiniment mélangée. La particularité de cette unité est la présence d'un digesteur unique de 6 000 m3 et d’un stockage de 4 500 m3, qui constituent seulement deux cuves. L’objectif, fin 2018, est de passer à 30 000 t de matière pour délivrer 400 m3/h.

Les deux associés se veulent autonomes sur l’alimentation du méthaniseur. Pour cela, ils ont tous deux modifiés leurs rotations afin de fournir des cultures intermédiaires à vocation énergétique (Cive) comme l’ensilage de maïs (indices très précoces : 180/200) et des céréales immatures (seigle). Le méthaniseur est alors alimenté en majorité par des produits agricoles.

Cette volonté d’autonomie permet de contrôler la qualité des produits et diminuer le risque biologique. Les cultures alimentant l’unité ne subissent que très peu d’interventions. Néanmoins, les deux associés s’octroient le droit de récupérer des sous-produits agricoles tels que des pulpes de betteraves, drêches de blés ou encore déchets d’oignons.

Ce site a également permis la création de deux emplois directs et plusieurs emplois indirects. Les deux associés picards ont déjà un autre projet de méthanisation, basé à Compiègne, en collaboration avec un troisième agriculteur.

Cet article a été rédigé par un étudiant de l'association Agreenov qui assure la promotion de l'agriculture et de l'agro-machinisme au sein de l'Institut UniLaSalle de Beauvais. Sa mission est de faire découvrir à tous les étudiants UniLaSalliens l'agriculture et l'agro-machinisme à travers des visites et sorties en lien avec ces domaines.

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous