; Partenariat entre Adivalor et Novus le recyclage des big-bags agricoles

Recyclage Une première unité française de recyclage des big-bags pour 2023

Terre-net Média

Adivalor et la société Novus ont officialisé le 24 août 2022 leur partenariat pour la création d'une nouvelle usine de recyclage de big-bags agricoles. Située en Normandie, l'unité démarrera sa production en juin 2023, avec une capacité de matière plastique recyclée pouvant atteindre 10 000 tonnes par an.

GranulésCi-dessus, un aperçu des granulés en plastique obtenus suite au recyclage des big-bags. (©Adivalor)

Implantée dans la région de Gisors (Eure), « la nouvelle unité de production de Novus sera une première en France pour le recyclage de big-bags. L'usine démarrant en juin 2023, sa production de matières premières recyclées (MPR) devrait atteindre 10 000 tonnes en 2024 », explique la société dans un communiqué. 

« Les processus utilisés par l’usine de matières plastiques recyclées à base de polypropylène et de polyéthylène basse densité ont été préalablement testés en usine pilote : la MPR est de haute qualité, elle pourra être incorporée dans la fabrication d’emballages neufs, en substitution de matière plastique vierge. »

« Localiser les capacités de recyclage au plus proche des agriculteurs »

Et c'est Adivalor* qui « assurera la majorité de l'approvisionnement de l'usine en big-bags, grâce à la performance du programme français de collecte de ces emballages, utilisés pour le transport et le stockage des engrais et des semences », précisent les deux partenaires.

Pour Ronan Vanot, directeur général d’Adivalor : « Cet accord consolide notre engagement de recycler 100 % de ce type d’emballage et illustre concrètement notre volonté de localiser en France le maximum de capacité de recyclage ». En 2021, 9 300 tonnes de big-bags ont été collectées, recyclés à 100 % par des recycleurs situés en Pologne, Espagne et Italie.

Afin de lancer cette unité de recyclage de big-bags agricoles en France, la société Novus a confirmé avoir engagé plus de 10 millions d'euros. Ce projet est aussi soutenu par les metteurs en marché d'engrais et de semences certifiées, représentés respectivement par la société Soveea et l'association Ares, actionnaires d'Arvalis. Le projet bénéficie également des financements et d'un prêt de la BPI dans le cadre du plan "France Relance".

1. Adivalor : Agriculteurs, distributeurs, industriels pour la valorisation des déchets agricoles.

2. Soveea : Société de valorisation des emballages des éco-actions des engrais et d'amendements.

3. Ares : Association pour la récupération et le recyclage des emballages de semences.

4. BPI : Banque publique d'investissement.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média