Biométhane GRTgaz renouvelle sa convention avec le monde agricole

Terre-net Média

Signée en 2016, la convention de partenariat entre l’APCA, la FNSEA et GRT a été renouvelée le 20 novembre. La coopération entre les structures permet notamment de développer la méthanisation en milieu agricole, facilite l’injection du gaz vert dans les réseaux, et prévoit également un axe sur la préservation de la biodiversité.

GRTgaz, l'APCA et la FNSEA renouvellent leur partenariat en faveur de la production de biogazGRTgaz, l'APCA et la FNSEA renouvellent leur partenariat en faveur de la production de biogaz (©Terre-net Media)

L’APCA, la FNSEA et GRTgaz ont renouvelé le 20 novembre leur partenariat pour trois ans, à l’occasion du Salon des maires et des collectivités territoriales. Initié en 2016, cet accord a un double objectif : favoriser l’implantation, au sein des exploitations agricoles, de nouveaux projets énergétiques, notamment par le développement de la méthanisation agricole, et de préserver la biodiversité par l’entretien des bandes de servitude et l’accompagnement de leurs réseaux respectifs dans la construction des mesures d’évitement, de réduction et de compensation écologique.

Pour Claude Cochonneau, président de l’APCA, il s’agit pour les agriculteurs « d’apporter notre pierre à l’édifice » en matière de transition énergétique. Le développement du biométhane peut selon lui « être intégré dans la démarche agronomique de cette exploitation, via l’intégration des cultures intermédiaires ». 90 conseillers des chambres d’agriculture sont spécialisés sur ce sujet.

Si la production de biogaz permet de compléter le revenu, les actions prévues par la convention, notamment la protection de la biodiversité, permettent aussi au secteur agricole de « rappeler tout que l’on peut apporter à la société », estime de son côté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA. « On a une responsabilité environnementale plus importante que d’autres », ajoute-t-elle. Des points de vigilance demeurent cependant, que ce soit au niveau de l’acceptabilité sociétale, ou sur le tarif du gaz, dont la diminution pourrait être très préjudiciable au développement de la méthanisation en milieu agricole. La nouvelle PPE (programmation pluriannuelle de l'énergie) est toujours attendue et les agriculteurs seront par ailleurs vigilants sur les objectifs en matière de biogaz.

Pour le président de GRTgaz, Thierry Trouvé, un certain nombre de sujets qualitatifs sont également à prendre en compte, comme la mise en place d’un label pour donner confiance aux utilisateurs, mais aussi la question de la formation. Le soutien de GRTgaz est en effet très attendu sur le plan technique, par les organisations agricoles.  

Les trois partenaires comptent également sur la montée en puissance du partenariat pour communiquer en commun sur les territoires et favoriser l’appropriation locale des projets de méthanisation.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous