; E. Macron en tête des intentions de vote des agriculteurs (Ifop FNSEA)

Vote des agriculteurs Emmanuel Macron largement en tête, d’après le dernier baromètre Ifop FNSEA

Terre-net Média

La veille du Grand Oral agricole du 30 mars, au cours duquel les principaux candidats à l’élection présidentielle viendront présenter leur programme agricole devant le conseil de l’agriculture française, la FNSEA a dévoilé les intentions de vote des agriculteurs, dans un sondage réalisé par l’Ifop pour le syndicat. L’actuel chef de l’État serait ainsi largement en tête du vote des agriculteurs au premier tour.

Emmanuel Macron serait en tête des intentions de vote des agriculteurs, d'après le dernier Baromètre FNSEAEmmanuel Macron serait en tête des intentions de vote des agriculteurs, d'après le dernier baromètre de la FNSEA. (©Pixabay) 

Réalisé du 24 février au 14 mars 2022, le sondage de l’Ifop pour la FNSEA montre une nette avance d’Emmanuel Macron dans les intentions de vote des agriculteurs à l'élection présidentielle 2022. Le président sortant est crédité de 30 % d’intentions de vote (soit 2 % de plus que l’ensemble des Français sondés dans le cadre de l’enquête Rolling Ifop – Fiducial 2022), suivi par Valérie Pécresse (13 %) puis Éric Zemmour (12 %) et Marine Le Pen (11 %). 

Intentions de vote des agriculteurs au premier tour de l'élection présidentielleIntentions de vote des agriculteurs au premier tour de l'élection présidentielle. (©FNSEA) 

Cette avance du chef de l’État peut s’expliquer en partie par le déclenchement de la guerre en Ukraine, qui coïncide avec le début de l’enquête, alors que le conflit a renforcé la position d’Emmanuel Macron auprès de l'ensemble de la population française. Entre le mi-février et mi-mars, le président, qui a officialisé sa candidature le 3 mars, a progressé d’environ cinq points dans la plupart des sondages sur le vote des Français, notamment dans le baromètre Ifop ou l’enquête électorale Ipsos-Sopra Steria.

Les agriculteurs seraient 2 % de plus à être séduits par l’actuel président, qui a engagé beaucoup de réformes agricoles au cours de son quinquennat. Néanmoins, le baromètre Ifop FNSEA souligne que 53 % des agriculteurs considèrent que la mise en place de conditions permettant de garantir une meilleure rémunération des agriculteurs doit être une priorité du prochain quinquennat, tout comme l’allègement des contraintes qui impactent la compétitivité de l’agriculture française (pour 49 % des répondants).

Valérie Pécresse devancerait à peine les candidats d’extrême droite

Le déclenchement du conflit a en revanche défavorisé le candidat d’extrême droite Éric Zemmour. Crédité de 16 à 17 % d’intentions de vote au premier tour mi-février (16,5 % le 18 février dans le baromètre Ifop), il ne rassemblerait aujourd’hui que 12,5 % des votes. Une tendance qui s’observe sur l’ensemble des Français, et peut-être davantage chez les agriculteurs, le secteur agricole étant en première ligne des impacts de la guerre en Ukraine. Dans le baromètre Ifop FNSEA, Éric Zemmour ne recueille que 12 % des intentions de vote au premier tour. Marine Le Pen, qui reste créditée de 18,5 % des voix des Français, ne convaincrait de son côté que 11 % des agriculteurs, souligne le baromètre.  

La candidate des Républicains, Valérie Pécresse, a elle aussi enregistré une nette baisse des intentions de vote depuis mi-février, où elle était créditée d’environ 15 % des voix au premier tour (Rolling Ifop – Fiducial 2022), contre 11 % aujourd’hui. Les agriculteurs, électeurs traditionnellement plus à droite que le reste de la population, seraient quant à eux 13 % à voter pour elle au premier tour.

Comparativement au grand public, les agriculteurs seraient également plus nombreux à voter pour Jean Lassalle (8 % contre 3 %), Nicolas Dupont-Aignan (3 % contre 1,5 %), mais aussi Yannick Jadot, crédité de 7 % des intentions de vote des agriculteurs au premier tour, contre 5,5 % des intentions de vote globales des Français.

Au second tour, Emmanuel Macron l’emporterait sur l’ensemble des candidats : 65 % contre 35 % en cas de 2nd tour contre Valérie Pécresse, 70 % contre 30 % si le 2nd tour l’opposait à Marine Le Pen, et 74 % contre 26 % face à Eric Zemmour.

Retrouvez aussi les résultats du baromètre Terre-net Datagri, réalisé en février > Présidentielle : la droite en tête chez les agriculteurs, mais l'extrême droite gagne du terrain

© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média