Abeilles Traitement de nuit obligatoire en période de floraison ?

Terre-net Média

Dans le cadre du Plan de développement durable de l'apiculture, Stéphane Le Foll prévoit la révision de l’arrêté concernant les produits phytosanitaires bénéficiant de la « mention abeilles ». Le ministre annonce un durcissement des règles d'utilisation avec une probable interdiction des applications, en période de floraison des cultures, au cours de la journée mais également tôt le matin, avant le levée du soleil.

Abeille et fleur de colzaLes règles concernant les traitements phytos en période de floraison des cultures devraient se durcir. (©Terre-net Média)

Stéphane Le Foll indiquait lundi, lors d'un point d'étape du Plan de développement durable de l'apiculture, que « l’arrêté interministériel du 28 novembre 2003, sur les produits phytosanitaires bénéficiant de la mention abeilles est en cours de révision ». Avec la volonté de clarifier les règles en vigueur et de renforcer les mesures de protection des insectes pollinisateurs vis-à-vis des traitements insecticides et acaricides, le ministre prévoit un nouvel arrêté d'ici trois à quatre mois « permettant de mieux tenir compte des contraintes de pollinisation au moment des épandages pendant la floraison des cultures ».

Extrait du Plan de développement durable de l’apiculture (2013-2016)

2.3. Ouvrir une réflexion sur une modification de l’arrêté du 28 novembre 2003 en n’autorisant par dérogation l’utilisation de certains pesticides pendant la période de floraison ou de production d’exsudats que lorsque les abeilles sont absentes, notamment à la nuit tombée (ou lorsque d’autres conditions (t°C, hygrométrie) sont réunies). 

2.13. Établir en commun entre les différents instituts (Institut technique et scientifique de l’apiculture et de la pollinisation, Arvalis-Institut du végétal) un guide de bonnes pratiques api-agricoles (traitements avant la floraison, avertissements et précautions en cas de traitements pendant la floraison,…).

Traiter à la nuit tombée

Le ministre de l’Agriculture, a rappelé, lundi 28 avril, son ambition pour la filière apicole à travers le plan abeilles 2013-2016. Doté de 40 millions d’euros et élaboré en concertation avec les acteurs de l’amont à l’aval, ce plan prévoit notamment un meilleur suivi de l’activité et de la santé des colonies, la diminution de l’impact des pesticides et la lutte contre les maladies et les prédateurs des abeilles.

Le ministre a, dans ce cadre, indiqué qu'un arrêté interministériel devait voir le jour d'ici trois ou quatre mois pour redéfinir les contours des traitements en période de floraison des cultures et/ou de production d'exsudats. Cette révision concerne les insecticides et acaricides portant la mention abeilles.

Elle devrait se concentrer sur la notion de butinage afin d'éviter tout contact entre pollinisateurs et matières actives insecticides. Les premières hypothèses semblent s'orienter vers une autorisation des interventions à la nuit tombée seulement. Les abeilles ne sortent, en effet, qu'en cours de journée, mais il s'agit aussi d'éviter qu'elles n'absorbent des résidus des traitements matinaux au moment de s'abreuver (rosée, gouttes aux aisselles des feuilles, flaques d'eau résiduelle).

LA MENTION ABEILLES

L’arrêté du 28 novembre 2003 fixe les conditions d’utilisation des insecticides et acaricides en vue de protéger les abeilles et autres insectes pollinisateurs (J.O n° 76 du 30 mars 2004 page 6099).

Les traitements réalisés au moyen d’insecticides et acaricides sont, par défaut, interdits durant toute la période de floraison des cultures et pendant la période de production d’exsudats. Pour une parcelle agricole, la floraison couvre toute la période allant de l’ouverture des premières fleurs à la chute des dernières fleurs. La production d’exsudats couvre les périodes de sécrétion de miellat par les insectes sur les plantes (pucerons, cicadelles, cochenilles,…) et les périodes de production de nectar extra floral par les plantes.

Jusqu'à maintenant, les produits insecticides et acaricides bénéficiant d’une mention abeilles pouvaient être utilisés pendant ces périodes mais en dehors de la présence d’abeilles, sans plus de précisions d'espace ou de temps.

En savoir plus sur les mesures déjà en vigueur : Les abeilles butinent, protégeons-les !

Extrait - Les mélanges sont proscrits pendant les périodes de butinage. Aucune mention n’a été attribuée à des mélanges autorisés. Des produits relativement peu dangereux pour les abeilles peuvent devenir redoutables en mélange.

Si plusieurs interventions doivent être envisagées sur une courte période, respectez un délai minimum de deux jours entre deux applications de produits et assurez-vous que chaque traitement est justifié. Il est, par exemple, inutile de traiter contre les méligèthes lorsque les colzas ont commencé à fleurir. À ce stade de la culture, la nuisibilité du ravageur est très faible voire nulle.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous