Paiement des aides Pac 2015 et 2016 La Confédération paysanne occupe le siège de l’ASP pour dénoncer les retards

Terre-net Média

Depuis le début de l’après-midi, lundi 28 août, des membres de la Confédération paysanne occupent les locaux de l’ASP, l’agence des services et paiements, à Limoges, pour dénoncer les retards sur le paiement des aides Pac 2015 et 2016.

La Confédération paysanne occupe, depuis le début de l’après-midi lundi 28 août, l’Agence de services et de paiement à Limoges « pour protester contre le retard inacceptable du paiement des aides Pac 2015 et 2016 », explique le syndicat dans un communiqué. « Cette occupation durera jusqu’à ce que nos revendications soient entendues par le ministre de l’agriculture Stéphane Travert », prévient-il.

Manifestation de la Confédération paysanne devant l'ASP LimogesLa Confédération paysanne occupe l'ASP de Limoges. (©Confédération paysanne)

Le syndicat exige d’abord le « paiement immédiat des aides Pac en retard ». « Ces aides ne sont pas une aumône, elles rétribuent un travail qui, lui, a bien été fait sur nos fermes. Nous faisons notre travail, l’Etat doit faire le sien ! »

La Confédération paysanne demande aussi un « dédommagement financier pour le retard de paiement, proportionnel au montant des aides en retard ». «  Il est inacceptable que nous devions supporter financièrement le poids du retard de paiement, alors que c’est l’Etat qui en est le seul responsable. »

Enfin, le syndicat réclame une suspension des contrôles. « De nombreuses fermes ont été mises en difficulté du fait du retard de versement des aides. Nous ne pouvons pas tolérer que des contrôles viennent rajouter une pression supplémentaire et contre-productive. L’urgence absolue est d’aider les paysannes et les paysans à sortir la tête de l’eau, certainement pas de les enfoncer un peu plus. »

 

 

 


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous