Innovation La France veut se doter d'une « French Agri Tech » structurée

AFP

La France consacrera 200 millions d'euros d'investissements sur cinq ans pour des projets innovants dans le domaine de l'AgriTech et de la FoodTech, a annoncé lundi le ministère de l'Agriculture à l'occasion du lancement de la « French Agri Tech » à Paris.

Une première réunion de cette déclinaison agricole de la French Tech a été organisée lundi rue de Varenne par le ministre de l'agriculture Julien Denormandie et le secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique Cédric O, en présence de start-up tournées vers l'agriculture et l'alimentation, d'organismes de financement (Bpifrance) et de diverses parties prenantes (APCA, FNSEA, Inrae).

Son but : « initier une dynamique collective » autour de la French Agri Tech afin d'accélérer l'innovation « au service de la souveraineté alimentaire » prônée par le président Emmanuel Macron. « Nous sommes déjà le leader européen de l'AgriTech. Allons plus loin pour être un leader international et intégrer le podium des écosystèmes au niveau mondial! », expliquent Julien Denormandie et Cédric O, dans La Tribune de lundi.

La France compte 215 start-up et entreprises référencées dans le domaine de l'AgriTech et de la FoodTech. C'est le premier pays de l'Union européenne en terme de levées de fonds pour ces deux domaines et le cinquième au niveau mondial (562 millions d'euros de fonds levés en 2020), selon le ministère de l'agriculture. La rue de Varenne relève que les start-up AgriTech et FoodTech, comme Agriconomie, Ynsect ou Innovafeed, prennent « une place croissante » dans la French Tech, un label de mobilisation et de promotion des écosystèmes numériques français, lancé en 2013.

Lors de la réunion, le gouvernement a confié à l'association La Ferme Digitale le soin d'établir avec les autres acteurs « un état des lieux sur les besoins de structuration de l'écosystème AgriTech et FoodTech », indique le ministère. « Leurs recommandations permettront de poser les jalons d'un futur programme d'accompagnement dédié aux start-up AgriTech et FoodTech en lien avec la Mission French Tech et avec l'appui du ministère de l'Agriculture ».

Le gouvernement a également annoncé qu'il allait mobiliser 200 millions d'euros pour les start-up, les PME et les ETI (établissements de taille intermédiaire) des secteurs FoodTech et AgriTech au travers d'appels à projets pilotés dans le cadre du 4 e programme d'investissements d'avenir pour 2021-2025. Deux premiers appels à projets seront lancés en septembre, sur les thématiques « innover pour réussir la transition écologique » et « répondre aux besoins alimentaires de demain ».


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous