Réforme de la Pac Lancement d’un débat public pour l’élaboration du plan stratégique national

Terre-net Média

Une consultation publique sur l’avenir de l’agriculture française a été officiellement lancée dimanche 23 février 2020 au salon de l’agriculture. Ce débat public de trois mois, imposé par le code de l’environnement, doit contribuer à aiguiller le Gouvernement dans l’élaboration du plan stratégique national demandé d’ici fin 2020 dans le cadre de la réforme de la Pac.

Ilana Casillo, présidente du débat sur la Pac, Karine Le Marchand, présentatrice de l'émission l'Amour et dans le pré et marraine du débat, et Chantal Jouanno, présidente de la CNDP.Ilana Casillo, présidente du débat sur la Pac, Karine Le Marchand, présentatrice de l'émission "l'Amour et dans le pré" et marraine du débat, et Chantal Jouanno, présidente de la CNDP, dimanche 23 février au salon de l'agriculture. (©Terre-net Média)

L'ex-ministre de l’environnement Chantal Jouanno, désormais présidente de la commission nationale du débat public (CNDP), a officiellement lancé un débat national d’une durée de trois mois en vue de la réforme de la Pac. Ce débat, parrainé par Karine Lemarchand, la présentatrice vedette de l’émission L’amour est dans le pré, doit servir au Gouvernement pour l’élaboration du plan stratégique national, que la France doit remettre d’ici fin 2020 à la Commission européenne dans le cadre de la réforme de la Pac.

Ce débat public, baptisé « imPACtons ! », est rendu obligatoire par le code de l’environnement, qui impose au ministère de l’agriculture de saisir la CNDP pour qu'elle détermine les modalités de participation du public dans le processus de préparation de ce plan stratégique. La CNDP a décidé d’activer une procédure de débat public.

Concrètement, ce débat se tiendra jusqu’au 31 mai 2020 sous quatre formes différentes. Une plateforme en ligne sera mise à disposition du grand public pour donner son avis et faire des propositions. En parallèle, 30 débats publics sont prévus en région. Fin mars, 140 citoyens tirés au sort seront aussi réunis pour s’exprimer sur les objectifs attendus de la Pac et leur hiérarchisation. Enfin, un kit « j’organise mon débat » téléchargeable sur le site « permettra à chacun d’organiser un débat en toute autonomie ».

Sur le fond, cinq grandes questions sont soumises au débat, ces questions devant permettre aux contributeurs « d’émettre un avis ou d’exprimer leurs idées sur d’autres sujets s’ils le souhaitent » :

  • Quels modèles agricoles pour la société française ?
  • Quelle transition agro-écologique pour l’agriculture ?
  • Qu’est-ce-que je mange ?
  • Comment cohabiter dans les campagnes ?
  • Qui décide de la politique agricole ?

« La finalité de ce débat n’est pas de dire s’il faut orienter la Pac sur telle problématique, mais de montrer objectivement quelles sont les priorités exprimées par ceux qui participeront au débat », a expliqué Ilara Casillo, présidente du débat.

Rappelons que la France doit, d’ici fin 2020, déposer auprès de la Commission européenne son plan stratégique national (PSN) dans le cadre de la réforme de la Pac. Dans ce PSN, la France devra exposer la manière dont elle compte atteindre les objectifs généraux de la Pac : favoriser le développement d’un secteur agricole innovant, renforcer la protection de l’environnement et l’action pour le climat, et renforcer le tissu socio-économique des zones rurales.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous