Déplacement agricole d’Emmanuel Macron Le président se rend demain en Côte d’Or sur le thème des relations commerciales

Terre-net Média

Malgré l’annulation du salon de l’agriculture, les projecteurs sont braqués cette semaine sur le monde agricole. À défaut d’inauguration porte de Versailles, le président de la République se rend demain sur une exploitation agricole en Côte d’Or pour évoquer les problématiques du secteur. Au programme, une table-ronde sur la création de la valeur et sa répartition tout au long de la chaîne alimentaire, à quelques jours de la fin des négociations commerciales annuelles qui se déroulent cette année encore dans un climat tendu.

Emmanuel Macron lors de l'inauguration du salon de l'agriculture en 2020.Emmanuel Macron lors de l'inauguration du salon de l'agriculture en 2020. (©Terre-net Média)

Traditionnellement inauguré par le président de la République, le salon de l’agriculture n’aura cette année pas lieu pour cause de crise sanitaire. Cependant, Emmanuel Macron a inscrit le secteur agricole à son agenda de la semaine, avec un déplacement prévu ce mardi 23 février en Côte d’Or, sur une exploitation agricole située à Etaules, à 15 kilomètres au nord de Dijon. À noter que le chef de l'État s'est récemment rendu sur une exploitation agricole, en janvier, pour un déplacement sur le thème de l'agroécologie. 

À quelques jours de la fin des négociations commerciales entre la grande distribution et ses fournisseurs, le président mettra l’accent sur le thème de la création et de la répartition de la valeur au sein de la chaine agroalimentaire, indique l’Élysée. Un sujet qui était au cœur des États généraux de l’alimentation et de la loi Egalim qui a suivi, mais qui tarde encore à donner les résultats escomptés. Le gouvernement, qui a déjà durci les contrôles de la DGCCRF à l’égard des pratiques de la grande distribution, souhaite afficher que le sujet conserve toute son attention.

Créer plus de valeur et mieux la répartir

Serge Papin, ancien PDG de Système U et missionné pour définir des propositions permettant d’améliorer ces relations commerciales, sera ainsi présent à la table-ronde qui réunira des représentants des différents maillons de la chaine alimentaire. Les premières propositions avancées par Serge Papin - favoriser des accords pluriannuels et mettre en place un outil de transparence permettant au distributeur de connaître le prix réellement payé aux maillons amont – seront au cœur des discussions.

Deux jeunes agriculteurs de Côte d’Or seront également présents. La question de la répartition mais aussi de la création de la valeur reste en effet un sujet clé dans le cadre du renouvellement des générations, car ce n’est que si les agriculteurs vivent correctement de leur métier que le secteur attirera les jeunes. La ferme d’Etaules, Gaec de quatre associés installés sur une exploitation familiale, est un exemple de création de valeur via la diversification. Historiquement centrés sur l’élevage ovin et les grandes cultures, les exploitants ont mis en place un élevage porcin sur paille et une pension pour chevaux. La ferme dispose également d’un atelier de transformation et pratique la vente directe.  

En plus de cette visite, le président de la République a également prévu de rencontrer les responsables des syndicats agricoles au cours de la semaine pour évoquer l’ensemble des problématiques. Une série de rendez-vous inaugurés avec la FNSEA, jeudi dernier.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous