Gestion des risques et de la volatilité Les maïsiculteurs souhaitent une Pac à l'américaine

Terre-net Média

Déplorant des « comptes d’exploitation dans le rouge pour la troisième année consécutive », les producteurs de maïs de l’Agpm veulent mettre la gestion des risques et les outils assurantiels au cœur de la réforme de la Pac, pour ne plus subir la volatilité des marchés. En se référant au Farm Bill, les maïsiculteurs rêvent d'une Pac à l'américaine.

Daniel Peyraube, président de l'AgpmAdministrateur de Maïsadour, Daniel Peyraube est président de l'Agpm depuis février 2015. (©Agpm)

2015 sonne comme une nouvelle année de crise pour les producteurs de maïs. Dressant le bilan de la campagne 2015, l’Agpm accuse le double coup d’une baisse de 15 % des rendements par rapport à 2014 et d’un faible niveau des cours.

L’année écoulée a d’abord été marquée par des conditions climatiques estivales « qui ont lourdement pénalisé le rendement en maïs grain », a expliqué Daniel Peyraube, président de l’Agpm lors de la présentation du bilan de campagne maïs mardi 3 novembre 2015. Les 90,1 q/ha moyens obtenus cette année cachent de très importantes disparités. Pour Daniel Martin, président des Irrigants de France, l’année 2015 a d’ailleurs été une année démonstrative de la « nécessité de l'irrigation » « qui nous a permis de maintenir une production et une qualité ».

Cette nouvelle année climatique difficile rappelle ainsi les producteurs à leurs mauvais souvenirs de 2003, précédente grande sécheresse. Mais en 12 ans, le progrès génétique en maïs a permis d’augmenter les rendements d’environ 1 t/ha, de quoi « faire baisser les coûts de production de 19 €/t » selon l’Agpm.

Le rêve américain

Mais cette baisse des coûts n’est pas suffisante pour compenser un niveau des cours resté très bas. « A 140 €/t, les prix sont loin de couvrir les coûts de production », martèle le président de l’association spécialisée.

Pour faire face à la volatilité des cours du maïs et aux incidents climatiques, l’Agpm réclame « des stabilisateurs » en évoquant la prochaine réforme de la Pac en 2020. « Il nous faut des dispositifs pour atténuer la volatilité sur nos exploitations », insiste Daniel Peyraube. Je pense notamment à l'assurance chiffre d'affaires. »

Les producteurs français et européens seront réunis les 17 et 18 novembre 2015 à Toulouse pour les « Journées maïs 2015 ». Ils débattront de la Pac européenne et du Farm Bill américain et compareront la manière d’aborder et soutenir la gestion des risques. Pour l’Agpm, cette gestion des risques devra passer par de nouvelles orientations de la Pac, comme cela a été fait outre-Atlantique.

« En matière d’assurance revenus ou chiffre d’affaires, la France doit être moteur sur le plan européen. Il faut mobiliser nos voisins européens sur cette question de la gestion des risques et sur les outils qui pourraient être mis en place. »

Vers une baisse des tarifs électriques pour les irrigants

Ces Journées maïs 2015 seront aussi l’occasion de faire le point sur la libéralisation du marché de l’électricité à partir du 1er janvier 2016. Avec la fin des tarifs réglementés d’électricité, les agriculteurs irrigants, détenteurs d’un contrat EDF tarif vert ou jaune, doivent avoir souscrit une nouvelle offre de marché d’ici le 1er janvier 2016. Pour les irrigants, dont les besoins en électricité sont très importants sur des périodes très courtes, des offres de contrats vont être proposés par quatre fournisseurs d’énergie, démarchés par l’Agpm.

L’impact de cette nouvelle libre concurrence devrait être globalement positif. « La plupart des producteurs irrigants devraient économiser entre 2 et 10 % sur leur facture énergétique », assure l’Agpm. Mais là encore, les disparités seront fortes à cause du coût d’acheminement de l’électricité, qui représente un tiers du coût total électrique, les deux autres tiers étant partagés entre la consommation en tant que telle et les taxes. « Certains producteurs, loin des réseaux principaux d’électricité, pourraient voir leur facture augmenter de 10 %. »


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous