Des ministres en visites agricoles Nord Céréales alerte Franck Riester sur les freins à la compétitivité française

Terre-net Média

Deux membres du Gouvernement de Jean Castex ont consacré leur 31 juillet 2020 au secteur agricole. Alors que Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, était en Saône-et-Loire, Franck Riester, chargé du commerce extérieur, visitait les silos de Nord Céréales. La Sica a alerté le ministre sur les freins à la compétitivité des filières agricoles françaises.

Franck Riester, ministre délégué au commerce extérieur en visite au silo portuaire de Nord Céréales, vendredi 31 juillet 2020.Franck Riester, ministre délégué au commerce extérieur en visite au silo portuaire de Nord Céréales, vendredi 31 juillet 2020. (©@franckriester) 

Passé de la culture au commerce extérieur au sein du Gouvernement de Jean Castex, Franck Riester s’est rendu à Dunkerque, vendredi 31 juillet 2020, pour visiter le port céréalier de Nord Céréales.

« Les exportations représente 30 % de notre économie nationale » a rappelé le ministre délégué, avant de féliciter la réactivité de la filière dans le contexte de crise Covid 19.

Les représentants de Nord Céréales, n’ont pas manqué l’occasion pour évoquer les freins à lever pour les exportations des céréales françaises.

« L’évolution des politiques agricoles et des réglementations sanitaires interrogent quant à l’avenir de la compétitivité française, ont expliqué les leaders du troisième silo portuaire de France.  Aux charges et aux normes se rajoutent désormais la réduction drastique de solutions en mesure de protéger les cultures ».

« La classe politique doit être consciente que les impasses techniques imposées par le législateur seront lourdes de conséquences : abandon des agriculteurs, chute des rendements, retour de maladies toxiques pour l’homme comme l’ergo…, a prévenu Laurent Bué, président de Nord Céréales. Les efforts consentis par l’ensemble de notre filière, tant en termes d’ investissements économiques que de réponses aux attentes sociétales ne doivent pas être découragés par des décisions irréversibles ».

L’évocation « d’ impasses techniques » vaut aussi, et particulièrement, pour la filière betteravière, confrontée à une « pandémie » de jaunisse virale. La faute, selon une profession agricole unanime, à l’interdiction des néonicotinoïdes en traitement de semences. Résultat : les rendements de la campagne d’arrachage s’annoncent catastrophiques chez de très nombreux planteurs.

Un autre membre du Gouvernement, Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, avait lui aussi consacré son vendredi 31 juillet 2020 au secteur agricole, en se rendant sur une exploitation de Saône-et-Loire, sur les terres du député européen et éleveur Jérémy Decerle.

Une bonne campagne de commercialisation 2019-2020 pour Nord Céréales

De son côté, Nord Céréales a pu présenter au ministre une « très belle année » en volumes commercialisés en 2019-2020.

« Sur l’exercice 2019-2020, nous avons exporté 2,4 millions de tonnes de blé au départ du port de Dunkerque vers les pays étrangers », a expliqué déclare Joël Ratel, directeur général de Nord Céréales. La Sica peut aussi compter sur de belles perspectives à venir, avec la Chine comme nouvel acheteur de poids, en plus des pays clients traditionnels.

« Avec la crise de nombreux pays étrangers ont souhaité sécuriser leurs stocks alimentaires. Ce haut niveau d’exportations rappelle un point essentiel : les pays ne sont pas tous autosuffisants. Au-delà des performances économiques il y a également des enjeux en termes de sécurité alimentaires à ne pas négliger » a souligné Laurent Bué, Président de Nord Céréales.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous