; La Coordination rurale veut revoir la Pac de toute urgence

Pacte Vert européen Pour la Coordination Rurale, l’étude d’impact impose de revoir la future Pac

Terre-net Média

Suite à la parution, fin juillet, de l’étude d’impact des stratégies européennes Biodiversité et De la Ferme à la fourchette, la Coordination rurale regrette que la future Pac engage l’Europe dans la décroissance et la dépendance alimentaire, et incite les pouvoirs publics à revoir cette politique de toute urgence pour en limiter les effets négatifs.

Publié le 28 juillet, le rapport effectuant l’étude d’impact des stratégies Biodiversité et De la ferme à la fourchette de la Commission européenne met en avant des baisses de production prévisibles dans l’ensemble des secteurs agricoles, parallèlement à une hausse des coûts de production d’environ 10 %. Une conclusion qui alarme la Coordination rurale.

« Comment les gouvernements européens, dont le nôtre, peuvent-ils s’accorder sur une Pac qui va accroître notre dépendance alimentaire, appauvrir les agriculteurs, poursuivre l’agrandissement des exploitations, renchérir le coût de l’alimentation, augmenter le nombre d’êtres humains mal nourris ? Tout cela sans avoir le moindre impact mondial sur les émissions de gaz à effet de serre. », dénonce Alexandre Armel, secrétaire général de la Coordination Rurale, dans un communiqué du 26 août.

Pour le syndicat, l’UE a fait le choix d’une « stratégie de décroissance », et ce rapport doit inciter à reporter et revoir l’application de la future Pac. « La Coordination Rurale appelle donc Emmanuel Macron à ouvrir les yeux sur cette triste réalité et à mettre sa présidence au Conseil de l’Union européenne au service d’une remise en cause de la Pac, qui doit être revue de toute urgence compte tenu des effets négatifs attendus », insiste le syndicat.


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média