L'info marché du jour
Engrais : Yara cesse de s’approvisionner en Russie

Entre le 9 et le 13 mars, la production d'urée et d'ammoniac a été réduite à 45 % dans les usines du Havre et de Ferrare de Yara (©Pixabay)
Entre le 9 et le 13 mars, la production d'urée et d'ammoniac a été réduite à 45 % dans les usines du Havre et de Ferrare de Yara (©Pixabay)

S uite aux sanctions prononcées le 9 mars par l’UE contre la Russie et son alliée biélorusse, les entreprises européennes produisant des engrais cessent tour à tour de faire commerce avec ces deux pays.  

Le producteur norvégien Yara a ainsi annoncé le 11 mars qu’il interrompait ses achats auprès des entreprises et particuliers touchés par les sanctions. Il arrête notamment de s’approvisionner auprès des entités russes Eurochem, Uralkali, Uralchem et PhosAgro. 

Yara avait déjà annoncé quelques jours plus tôt restreindre temporairement à 45 % la production d’ammoniac et d’urée dans ses usines de Ferrare (Italie) et du Havre.  

En cause : la flambée inédite des prix du gaz naturel - nécessaire à la production des engrais azotés, due aux craintes sur les approvisionnements en gaz russe. L’Autrichien Borealis a également réduit sa production d’ammoniac ; le Hongrois Nitrogenmuvek a cessé temporairement d’en produire le 9 mars.     

Inscription à notre newsletter
a lire également
synthèse des indicateurs
marché à terme
  • Blé tendre 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
  • Maïs tendre 03/2022
    -12€/t
    393,75€/t
  • Colza 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
physique
  • Blé tendre 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t
  • Maïs tendre 03/2022
    -12€/t
    393,75€/t
  • Colza 03/2022
    +12€/t
    393,75€/t

Déja 4 réactions