Marché des grains Après la baisse de 2018, les céréaliers russes optimistes pour 2019

AFP

Les céréaliers russes sont optimistes pour la récolte de 2019, notamment grâce à une augmentation des surfaces des cultures, a déclaré mardi le président de l'Union céréalière Arkadi Zlotchevski, après une année 2018 moins faste que les sommets atteints en 2017.

En 2019, « nous nous attendons à une augmentation » par rapport à la récolte de 2018, a déclaré Arkadi Zlotchevski, cité par les agences russes. « Nous pensons qu'il y aura davantage de zones en culture, et à en juger par les conditions des cultures d'hiver, si tout va bien, nous pourrons obtenir plus de 120 millions de tonnes » de céréales, dont 75 à 76 millions de tonnes de blé, a-t-il ajouté.

Ces prévisions sont plus optimistes que celles du gouvernement : lundi, le ministre de l'agriculture Dmitri Patrouchev avait déclaré s'attendre à une récolte de céréales en Russie de 108 à 110 millions de tonnes, dont 67 millions de tonnes de blé. L'Union céréalière prévoit des exportations à hauteur de 45-47 millions de tonnes au cours de la campagne agricole en cours (juillet 2018-2019), tandis que le ministère de l'agriculture estime les exportations à 42 millions de tonnes.

Selon l'institut des statistiques Rosstat, la récolte de céréales en Russie en 2018 était de 112,9 millions de tonnes, dont 72,1 millions de tonnes de blé. En 2017, la Russie avait battu un record datant de l'Union soviétique avec 135,5 millions de tonnes de céréales, dont 86 millions de tonnes de blé.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous