; Pour 2022/23, Sovecon prévoit des exports soutenus en blés russes

L'info marché du jour Avec une moisson record, la Russie devrait dominer les exports de blé en 2022/23

Terre-net Média

Avec une production de blé qui s’annonce record, des stocks élevés et la fin annoncée des quotas à l’export, la Russie devrait se maintenir un niveau d’exportation élevé sur la campagne de commercialisation 2022/23.

Moisson, céréales, RussieLe cabinet Sovecon estime la production russe de blé à 87,4 Mt en 2022. C'est un record historique. (©AdobeStock) Fin avril, le cabinet de conseil Sovecon a relevé de 900 000 tonnes ses prévisions de la récolte russe de blé 2022. Elle atteindrait 87,4 Mt, un record. De fait, le Conseil international des céréales estime à 75 Mt la production de 2021 et à 78,2 Mt la moyenne quinquennale.

Ce potentiel de production particulièrement élevé s’explique par des conditions climatiques très favorables au blé d’hiver russe. Elles compenseraient totalement la baisse des surfaces, de l’ordre de 5 % par rapport à la campagne précédente.

« Le pays arrive en outre en bout de campagne avec un stock de report solide dans les zones portuaires », écrit Marius Garrigue sur Terre-net, et le quota d’exportation d'État est censé prendre fin le 31 juin.

Production et exportations de blé en Russie entre 2012/13 et 2021/22Production et exportations de blé en Russie entre 2012/13 et 2021/22 (©CIC) Si bien que côté exports, la Russie « pourrait s’imposer à nouveau sur la scène internationale » en 2022/23, avec 41 Mt de blé exportés malgré les sanctions internationales (32,5 Mt en 2021/22 selon le CIC et 36,4 Mt en moyenne quinquennale).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


© Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net


Tags

A lire également

Chargement des commentaires


Contenu pour vous

Terre-net Média